Judo : Laura Rasoanaivo Razafy, une graine de championne

Jacaranda
Laura Rasoanaivo Razafy au milieu d’une Mauricienne et d’une Réunionnaise lors de la cérémonie de remise des médailles.

Laura Rasoanaivo Razafy sort victorieuse de la Mauricienne Jean Pierre en finale des moins de 63 kg des Jeux des Iles de l’Océan Indien. Un exploit auquel les Mauriciens et les Réunionnais ne s’y attendaient pas. Mais elle l’a fait. Avec la manière qui plus est.

Laura Rasonaivo Razafy Luc médaillée d’or des Jeux des Iles de l’Océan Indien 2019. Une performance qui sort de l’ordinaire si on y ajoute le fait qu’elle a à peine 16 ans et qu’elle est sans doute la plus jeune médaillée d’or de ces Jeux en individuel.

Un caractère de battant. Cet exploit a toutefois un nom, l’implication de ses parents, tous les deux des grands champions de judo. Luc Rasoanaivo Razafy et sa femme Edith ont offert à leur fille son caractère de battant. Celui là même qui a permis à la petite Laura de ravir son titre de championne de jiu jitsi brésilien chez les moins de 12 ans en 2014.

Depuis, elle a acquis non seulement une technique parfaite mais également une rage de vaincre héritée de son père.

A Maurice en tout cas, Laura n’avait d’yeux que pour cette médaille d’or. De sa chambre au Victoria Hôtel, à Pointe aux Piments, au gymnase de Phoenix après un petit passage au restaurant où elle fait très attention à son poids de forme, Laura est une illustration parfaite d’un athlète modèle.

Relève. Elle est de ceux qui ne lâchent rien à l’entraînement tout comme Nazir Bin Abdou qui s’est aussi offert le métal précieux chez les hommes de moins de 60 kg.

Les deux forment la relève du judo malgache notamment pour Laura qui se trouve désormais sur les traces de Asaramanitra Ratiarson, le porte fanion du judo aux JO de Rio et de Londres. Voire même en mieux car si les deux judokates possèdent un énorme potentiel, Laura a en plus son jeune âge doublé d’une farouche volonté à aller le plus loin possible. Enfin autant que ses études les permettent car elle n’a pas encore le bac en poche.

Pour l’instant, elle vit l’instant présent et savoure sur ce qu’elle appelle le fruit du travail et le soutien de ses parents. Sacrée Laura !

Clément RABARY

Blueline Air Fiber

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.