FMF Élections : Arizaka Rabekoto Raoul contre-attaque !

Le président Arizaka Rabekoto Raoul avec le président de la Fédération zambienne, la star mondiale Kalusha Bwalya.

Las de subir les attaques nullement justifiées, Arizaka Rabekoto Raoul décide de réagir tout en évitant de polémiquer sur des sujets qui ne tiennent même pas la route. Il se désole de voir certains présidents des ligues se laisser manipuler dans une situation de crise, on le sait inopportune car le football malgache n’a que trop souffert de ces longs mois de mise à l’écart.

Les sept présidents des ligues qui ont voté pour Hery Rasoamaromaka et qui ont introduit un recours veulent-ils nager à contre courant pour mettre en place une opposition au sein même de la fédération malgache de football ?

Conférence nationale. C’est la question qui se pose et pose problème pour le nouveau président qui voulait l’adhésion de tout le monde dans l’application d’une véritable politique de développement initié, comme il l’a dit, après une conférence nationale sur l’avenir de cette discipline.

Serein, Arizaka Rabekoto Raoul s’en remet à la décision du Comité de Normalisation et des émissaires de la FIFA et de la CAF qui ont été présents à Ifaty pour constater le déroulement dans les règles de l’art des élections.

Ce n’est pas sans raison si le représentant de la FIFA, Veron Mosengo, a tenu une séance travail quelques heures après le vote avec Arizaka Rabekoto Raoul.

Dans la foulée, on notera aussi les félicitations du président de la CAF, Ahmad, à Raoul. Le patron du football africain n’aurait pas agi de la sorte s »il n’a pas eu auparavant le rapport attestant que l’ancien DG de la CNaPS a gagné haut la main les élections.

L’homme qu’il faut. Quant aux accusations des sept présidents des ligues conduits par Tota Rakotoarimanana d’Analamanga, comme quoi Raoul aurait promis, le conditionnel est de rigueur, 5.000 euros à chaque ligue, elles ne peuvent pas être prises en compte dans la mesure où cela reste des promesses.

Peut-on accuser le président Andry Rajoelina quant il a fait son «Velirano 13» envers le sport et les sportifs durant sa campagne ? Certainement pas.

Ce qu’il faudrait plutôt faire c’est d’accompagner Arizaka Rabekoto Raoul dans sa volonté de développer le football à Madagascar. Ce serait encore mieux s’il dispose d’autant d’argent pour aider non pas seulement les 15 ligues qui lui ont fait confiance mais toutes les 22 ligues composant la fédération, qu’elles soient de droite ou de gauche.

On espère que cette attitude de mauvais perdant disparaîtra ce lundi, lors de la proclamation officielle des résultats, pour céder la place à l’unité après avoir mis au trône l’homme qu »il faut à la place qu’il faut.

Clément RABARY 

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

2 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. Surtt que si les politiques se mêlent de cette affaire, ce sera 10ans d’interdiction de ttes compétitions confondues pr Mada.

  2. Que le Président et le ministre restent à leur place et ne se mêlent surtout pas de cette élection de près ou de loin car c’est tout le football malgache qui va en pâtir .
    La FIFA est très stricte et ne supporte aucune intervention d’un gouvernement qui que ce soit .

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.