Basket-ball 3 x 3 : « Madagascar peut aller loin dans cette discipline »

Jacaranda

Confie « Dadatoa » Jacques Andriamihaja

Le basket-ball 3 x 3 a maintenant le vent en poupe. Les résultats de Elly et sa bande au Maroc sont prometteurs au point de faire dire à Dadatoa, de son vrai nom Jacques Andriamihaja, une figure incontournable du basket-ball à Madagascar et qui, à 70 ans, continue d’entraîner  l’équipe de Telma pour les Jeux Corporatifs, que nous avons toutes les chances de faire bonne figure sur l’échiquier africain voire même mondial. Interview.

Midi Madagasikara : Le basket-ball 3 x 3 a réussi l’exploit de ravir l’or des Jeux Africains. Est-ce une surprise après la troisième place au championnat d’Afrique ou vous vous attendiez à ce sacre ?

Dadatoa : « C’est une bonne surprise mais pour tout vous dire Madagascar peut aller loin dans cette discipline pour peu qu’on mobilise les grands moyens pour que Elly et ses amis puissent franchir un palier. On devait éviter l’erreur de l’après 1970 quand nos basketteuses étaient devenues championnes d’Afrique avant de retomber dans l’oubli car on s’était contenté des lauriers mais pas du suivi. »

Midi : Quelles sont les forces de l’équipe malgache dans ce basket-ball 3 x 3 ?

Dadatoa : « Nos forces reposent sur Elly qui sait tout faire sur toutes les distances et sous toutes les angles. Le basket-ball 3 x 3 est plus un exercice d’adresse et un peu moins physique car on joue sur un quart du terrain habituel, c’est pour cela que nos joueurs tels Livio et Fiary sont plus à l’aise.

Mais au-delà des qualités des joueurs, le secret de cette belle réussite c’est aussi l’entraîneur Deda Randrianarivelo qui a su redynamiser cette troupe et trouver les mots justes pour les inciter à travailler collectivement. C’est un très bon technicien et qu’à l’avenir il faut travailler avec lui pour espérer réussir. »

Midi : La solidarité entre techniciens en fait…

Dadatoa : « Pas forcément mais la réalité plaide pour Deda. Moi à la place de la Fédération ou du Ministère des Sports, je l’enverrais en France ou mieux aux Etats-Unis pour se perfectionner. »

Midi : Et Elly ?

Dadatoa : « Elly est un jeune garçon surdoué et il a tout pour réussir. Je crois sincèrement qu’il a sa place chez les professionnels. D’ailleurs et grâce à Elly, le GNVB donnera du fil à retordre au COSPN dans ce championnat de Madagascar N1A. »

Propos recueillis par

Clément RABARY

Telma Fibre Vibe

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.