Omnisports : La CONFEJES et l’Afrique du Sud à Ambohijatovo 

Jacaranda
Un petit souvenir pour marquer la bonne relation entre Madagascar et l’Afrique du Sud.

Le bal des invités se poursuit à la Place Goulette dans le cadre de la tenue de la conférence régionale des ministres sur la mise en œuvre du Plan d’action de Kazan (PAK) en Afrique.

Double visite hier à Ambohijatovo. La Vice-ministre des Sports de l’Afrique du Sud, Nocawe Mafu était accompagnée de l’ambassadeur, Maud Vuyelwa Dlomo pour parler de la collaboration entre Madagascar et la nation arc-en-ciel. Ils ont évoqué aussi la violence xénophobe en Afrique du Sud qui a empêché les Barea de faire le déplacement pour un match amical contre les Bafana Bafana. « L’Ambassadeur a appris cette nouvelle avec tristesse, même si elle avait encouragé l’équipe jusqu’à Ivato ce jour-là. En revanche, elle a promis que la délégation malgache serait en sécurité pour le prochain départ », a fait savoir le numéro un du sport malgache. La CNaPS Sport quittera le pays ce jour pour l’Afrique du Sud dans le cadre du premier tour de la Coupe de la Confédération. Les deux parties ont parlé du programme de l’ambassade avec le ministère, comme la conférence des jeunes qui se déroulera à la fin d’octobre. De nombreux jeunes Sud-Africains vont venir à Madagascar pour rencontrer les jeunes Malgaches, une rencontre dont le thème sera axé sur la responsabilité des jeunes dans le développement.

PAK. Avec la tenue de la conférence que la Grande Ile accueille, le Secrétaire Général de la Conférence des ministres de la jeunesse et des sports de la Francophonie (CONFEJES), Ali Harouna a rencontré le ministre malgache. Plusieurs points ont été discutés, et surtout à propos de la conférence sur le PAK, pour que cette réunion soit une réussite. Il est venu aussi pour offrir une subvention, notamment une bourse pour les athlètes, dans le cadre du programme afin d’encourager les sportifs à finir leurs études. C’était aussi le moment pour le SG de la CONFEJES d’annoncer l’existence d’une prime pour les lauréats et médaillés aux Jeux de la Francophonie d’Abidjan en 2017. « Il faut que les sportifs africains soient soutenus et encouragés. Après les Jeux Africains de Rabat, nous avons encore les Jeux de la francophonie en 2021 en République Démocratique du Congo, les Jeux Olympiques de la Jeunesse au Sénégal en 2022 et les Jeux Olympiques de Paris en 2024 », a conclu Ali Harouna.

Manjato Razafy

Telma Fibre Vibe

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.