Football : Une dette de deux milliards ariary pour la FMF

Incroyable mais hélas vrai, les dettes laissées par le Comité de Normalisation avoisinent aujourd’hui les deux milliards d’ariary. Continuité de l’Etat oblige, c’est la nouvelle fédération qui va devoir se charger du remboursement et avec les moyens du bord.

La Fédération Malgache de Football qui affirme vouloir payer les primes de performance des joueurs mais qui ne serait plus en mesure d’honorer ses autres engagements dont le plus important est ce dernier match de qualification des Barea CHAN contre la Namibie du 18 octobre prochain.

Un très grand pas. Un match capital surtout que l’unique but marqué à Mahamasina est déjà un très grand pas pour la qualification à la phase finale de la CHAN au Cameroun. Une participation tout aussi importante dans la mesure où elle servira aussi à préparer la relève susceptible de faire partie des Barea A dont le premier match des éliminatoires de la CAN 2021 aura lieu aussi au mois de novembre contre l’Ethiopie.

A cela s’ajoute aussi les frais de regroupement de deux équipes, ainsi que le coût d’un éventuel match de préparation des Barea A contre l’île Maurice.

Bref, la FMF se doit de trouver les moyens pour honorer tous ces rendez-vous. Mais bien avant, elle doit éponger les dettes contractées par le Comité de Normalisation.

Pour l’image de Madagascar. « Pour l’instant, nous n’avons pas cette somme incluant les frais de séjour de certains membres du CDN en marge de la CAN 2019, mais également de leur passage à Paris », confie un proche de cette nouvelle équipe qui veut toutefois garder l’anonymat pour des raisons évidentes que l’on sait.

En clair et pour appeler un chat un chat, la FMF n’est même pas certaine de pouvoir rallier la Namibie avec l’équipe de la CHAN ? Ce qui est aux yeux des férus du football, un très beau gâchis pour cette discipline qui est pourtant en train de remonter la pente, et qui a aujourd’hui, l’estime du monde du football mondial. Une nouvelle étiquette qu’on se doit d’honorer. Les yeux se tournent donc vers le ministère de tutelle pour un soutien effectif pour l’image de Madagascar.

Certes les Barea de la CHAN sont entrés en regroupement depuis mardi mais autant le dire que cette incertitude sur leur participation, reste un grand coup au moral de cette troupe pourtant fin prête pour ce match retour à Windhoek.

Comme Tsito de JET Mada et Safidy d’Elgeco Plus se sont remis de leur blessure, on aura une ligne offensive de choc. La rentrée de Tsilavina d’Elgeco sur le flanc gauche de la défense, reste aussi une très bonne nouvelle pour les protégés de Franklin Andriamanarivo.

Clément RABARY

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

4 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. En lisant cet article, les dettes contractées par le CDN doivent être épongées en premier lieu ( y compris les frais de séjour à Paris des membres du CDN ). S’il n’y avait pas ces dettes, les charges inhérentes à l’organisation des matches auraient pu être payées.
    Il faut décortiquer ces dettes et les rendre publiques. Seule la transparence pourra résoudre ce problème.

  2. Comité de Normalisation, vous dîtes! Je n’en suis plus sûr après avoir lu cet article.

  3. Les yeux doivent se tourner,
    si tout ce qui est raconté là est vrai…
    VERS LA MISE EN CAUSE DE LA  » GESTION »
    de tous ceux que cet article, membres du COMITÉ DE NORMALISATION etc, relate ici. Ils doivent justifier pleinement de TOUT ce qu’ils ont fait.
    D’ailleurs , est-ce qu’ il n’y a pas eu PASSATION EN BONNE ET DUE FORME, comme dans TOUTE ENTREPRISE (dans le sens « activité », étatique et privée ???
    Et qu’il n’y ait PAS D’IMPUNITÉ, comme vous aimiez toujours clamer!
    Et qu’on ne fasse pas appel à l’Etat, (Ministère, de » tutelle  » comme par hasard ici…) pour résoudre toujours les problèmes , d’autant que dans les pays développés en matière de sport, que vous voyiez toujours comme à copier- coller,
    les Fédérations font leur travail, INDÉPENDAMMENT, et efficacement, cherchant les moyens financiers etc, face à TOUTES LES DIFFICULTÉS,
    de par leurs ambitions initiales d’avant  » élection » ,
    et surtout de ne pas être une fédé- « mpanjakana » comme vous affirmez sans cesse en litanie… réclamant les AIDES DE L’ETAT.

  4. Bon courage Messieurs .
    On espère que le ministère fera son devoir comme dans tous les pays surtout que le football est fédérateur de tout un peuple dans un pays où les gens vivent dans une précarité énorme et que leurs seuls fiertés restent leur équipe nationale.

Poster un commentaire