Football – CHAN : Les Barea poursuivent leur préparation !

Jacaranda

Malgré cette incertitude qui plane sur leur départ pour le match contre la Namibie du 19 octobre, les Barea continuent de se préparer au centre technique de Carion depuis mardi. Un regroupement où l’accent est mis sur l’automatisme de groupe, histoire d’avoir un fond de jeu propre. Le tout avec de la bonne humeur.

Les Barea sont à Carion pour peaufiner leur préparation à leur dernier match de qualification du 19 octobre à Windhoek contre les Namibiens.

Le groupe qui récupère ses deux blessés en l’occurrence Tsito de JET Mada et Safidy d’Elgeco Plus, retrouve un très bon moral et un optimisme bon teint après le but marqué à Mahamasina.

Choix difficile. « Je ne dis pas que notre tâche sera facile mais il faut que nous battions pour essayer encore de marquer en Namibie ,nous mettre à l’abri et nous qualifier pour la CHAN 2020 au Cameroun », déclare le head coach Francklin Andriamanarivo.

Ce dernier hésite encore sur la conduite à tenir car si son entourage, incluant les anciens internationaux Dama Amada, Mamisoa Razafindrakoto et Harry Andrianaivo, est plutôt favorable à un 4-3-3 avec trois milieux défensifs dont le capitaine Ando, Baggio et Lôlôdy devant la charnière centrale composée de Théodin et Berajo ainsi que Toby et Tsilavina sur les deux flancs, il est plutôt partisan de son éternel 4-2-3-1 avec cette fois Besna dans une position de neuf et demi derrière Arnaud, ainsi qu’avec des vrais ailiers qui pourront être Tsito et Safidy ou le grand Elio. Un choix difficile en fait.

Soutien du MJS. Comme il faut un temps d’adaptation, les Barea disputeront deux matches amicaux à Mahamasina dont celui de dimanche contre JET Mada et le 13 octobre face à la sélection d’Analamanga.

Bref, il y a donc à boire et à manger et comme il sait déjà le style des Namibiens, Francklin Andriamanarivo saura comment s’y prendre. C’est ce qu’on lui souhaite ainsi que tous les amoureux du football malgache qui aspirent voir les Barea à la phase finale de la CHAN au Cameroun avec la même ferveur que celle de la CAN 2019.

En attendant, le ministère de la Jeunesse et des Sports enlèverait une belle épine du pied en affichant son soutien à la FMF qui croule sous deux milliards ariary de dettes laissées par le Comité de Normalisation.

Clément RABARY

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.