RNS : Une 45e édition spéciale et innovante

Jacaranda

Plusieurs sportifs sociétaires de l’équipe ont été détectés lors de la RNS pour ne citer que des joueurs des Barea, des basketteurs et des volleyeurs.

1974-2019. La Rencontre Nationale Sportive (RNS) fêtera ses 45 ans l’année prochaine. La ville hôte de ce grand rassemblement de la planète des enfants et amis de Madagascar installés à l’étranger, autour de sa devise fondatrice « firahalahiana vao fifaninanana » sera connue d’ici quinze jours. «Ce sera une fierté de fêter ces 45 ans en grande pompe. Ce sera l’occasion d’afficher et d’imprimer cette vitalité sans cesse renouvelée. Celle de l’esprit solidaire, entrepreneurial et coopératif des pôles pilotés par le CNO avec tous les contributeurs traditionnels et potentiels, en résonance avec les partenaires institutionnels publics ou privés, associatifs et organisations multilatérales ou non-gouvernementales. Cet esprit se perpétuera et se renforcera – au-delà des initiatives déjà existantes de solidarité, jusqu’alors véhiculé principalement par la promotion du sport, l’art et la culture – par la réalisation et le développement de nouvelles actions de plus grandes envergures en direction de la jeunesse, des entreprises régionales et des innovations locales à Madagascar. Une chose est sûre, vous allez aimer cette ville » a annoncé, Marie-Jo Focard, vice-présidente du CEN, lors d’une conférence de presse, hier, à Ankorondrano. A Vichy en 2019, plus de 7.500 participants ont été recensés avec la mobilisation de 120 bénévoles qui ont assuré le bon déroulement de l’évènement.

Comme l’une des attractivités de la RNS c’est surtout le sport. Plusieurs sportifs sociétaires de l’équipe ont été détectés lors de la RNS pour ne citer que des joueurs des Barea, des basketteurs et des volleyeurs. Plusieurs disciplines sportives sont au programme de la RNS chaque année comme le football, le basket-ball, le volley-ball, le futsal, le tennis de table, le tennis, la natation, la pétanque, l’e-sport. En 2018 et 2019, les Barea étaient à l’honneur lors de la RNS.

La transparence. Comme les membres du CEN et du conseil d’administration sont tous des bénévoles, la transparence est de mise. « On fait cela surtout pour la diaspora. Il y a le respect de l’évolution des lois en France et nous sommes tenus à l’obligation de transparence » a fait savoir, Vero Raliterason, responsable pôle communication du CEN de la RNS. Beaucoup de participants ont critiqué la hausse des prix d’entrées dans les sites et le village Madagascar pendant la RNS qui est considérée comme une recherche de profit des organisateurs. « Nous sommes dans l’obligation de fixer ces prix car il y a des dépenses liées à l’organisation comme les arbitres, la location des sites et la sécurité. La RNS fait partie des grandes manifestations en France, il y a le plan vigipirate et on est obligé d’en tenir compte » continue, les émissaires de la RNS. Mais à l’issue des nombreuses tables rondes, pour cette 45e édition, le comité d’organisation a décidé de revoir à la baisse les prix d’entrée. Si pour le moment, la RNS c’est encore une affaire de « Malgaches d’Europe », la participation de la diaspora d’Afrique, d’Asie et d’Amérique est vivement attendue par les organisateurs.

T.H

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.