Handisports – Championnats Analamanga : Akama et Ascut confirment en natation, Cosahp en haltérophilie

Sitrakiniana Alban Nomenjanahary, champion d’Analamanga en haltérophilie.

La saison commence un peu tôt pour la ligue d’Analamanga de sports paralympiques. Deux disciplines sportives, à savoir la natation et l’haltérophilie, ont déjà terminé leurs championnats ce week-end.

Pour le championnat d’Analamanga de natation qui s’est déroulé à l’ANS Ampefiloha samedi dernier, treize personnes en situation de handicap, issues des sept clubs de la ligue, ont participé. Les nageurs du club Akama et Ascut ont confirmé leur suprématie en réalisant chacun un beau doublé. Dans la catégorie sourde, Aziz Sakir a été sacré champion. Il a bouclé les 50 mètres en 50sec74, tandis que sa coéquipière, Heaven Soa Razanamahefa, a remporté le sacre chez les dames. Elle a terminé son parcours en 50sec85. Pour le club Ascut, l’honneur a été préservée par ses deux athlètes en déficience physique, en l’occurrence Fanja Razafiarisoa et Alain José Rakotondramady. Le premier a été sacrée championne chez les dames avec un chrono de 46sec67, quant au deuxième, il a remporté le titre chez les hommes avec un temps de 39sec57. De son côté, le club Malinjo n’est pas rentré les mains vides, puisque Tahiana Ramambazafy a fait du bon travail dans la catégorie des personnes en déficience intellectuelle. En effet, il a enregistré un chrono de 22sec77 pour le 25 mètres nage libre.

Ensuite en haltérophilie, la mission est accomplie pour le Cosahp Analamanga qui est l’unique club à avoir participé au championnat de la ligue. Sans grande surprise, Sitrakiniana Alban Nomenjanahary a enregistré un record régional en soulevant la barre de 190 kg (couché). Chez les -60kg, Jean Claude Rakotomahefa a pu lever la barre de 90 kg. En effet, c’est le premier championnat de la ligue pour cette discipline. Toutefois, le directeur technique national affirme que, les athlètes sont capables de participer à des compétitions internationales car ils sont tous performants. Mais comme il s’agit encore du commencement, le poids à soulever est encore limité à 190 kg. La présidente de la ligue, Fabienne Ranoromihaja a ajouté que « Madagascar ne manquera pas la qualification aux Jeux Olympiques. Pour se préparer, ses athlètes vont suivre une formation à Dubaï, prévue du 10 au 17 mars ».

Manjato Razafy

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.