Football- Stade de Betafo : Pour une pelouse naturelle !


Les gros engins sont déjà entrés en action au stade municipal de Betafo.

Les avis sont partagés à Betafo quant à la pelouse du stade local. Le choix a trait à la nature de cette nouvelle pelouse où l’écrasante majorité de la population roule pour un gazon naturel et une frange persiste à mettre un tapis synthétique.

Les travaux ont commencé pour le stade de football de Betafo avec, déjà, une très bonne nouvelle puisque le terrassement de la nouvelle pelouse a été réorienté pour que l’un des gardiens ne reçoive plus directement dans ses yeux la lumière du soleil.

Peu d’entretien. Un problème qui a toujours handicapé le club visiteur car l’équipe locale prenait toujours un malin plaisir à choisir le bon côté. 

Mais au fur et à mesure que les travaux avancent, les férus du football de Betafo se demandent s’il ne serait pas mieux de conserver ce « gazon anglais » qui nécessitait peu d’entretien, voire rien du tout puisqu’il disparaît en hiver pour réapparaître aux premières gouttes de pluie. C’est dire la qualité de ce gazon vraiment pas comme les autres et qui ferait pâlir d’envie tout le monde.

La cogestion de la Commune et de la section locale comme cela a été évoqué lors de la conférence nationale sur le développement du football à Ivato. Cela permettrait, à terme, de mettre en place un minimum d’entretien pour avoir du bon gazon en meilleure mine.

Complexe olympique. Si argent il y a, commente-t-on, on ferait mieux de l’affecter pour la construction d’une piste d’athlétisme en synthétique. Le stade prendrait ainsi l’allure d’un complexe olympique où il serait possible de tenir des championnats de Madagascar.

Chemin faisant et comme il y a encore de la place, les sportifs de Betafo aimeraient aussi avoir un terrain à usage multiple dans la même enceinte pour pouvoir organiser des championnats scolaires. Le coût de la piste d’athlétisme et du terrain polyvalent ne dépasserait pas, c’est une certitude, celui de la pose d’une pelouse synthétique.

Et dans une ville qui n’a rien à proposer pour animer la vie de tous les jours, ce serait une bien bonne chose d’avoir un stade, encore faut-il le dire, aux normes internationales avec une pelouse naturelle, du gazon anglais qui plus est.

Clément RABARY

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.