Stade Alarobia : De nouveaux matériels pour la salle de musculation d’ici fin mars

L’état de la piste tartan d’Alarobia ne permet plus aux athlètes de se perfectionner.

L’amélioration des performances des athlètes ne sera pas possible sans l’amélioration des infrastructures et des conditions d’entraînements. 

2020 sera surtout l’année des travaux et de la réalisation des nombreuses infrastructures sportives dans tout le pays. Et sans tarder, hier après-midi, une forte délégation du ministère de la Jeunesse et des Sports conduite par Tinoka Roberto a fait le déplacement au Stade d’Alarobia pour voir de près l’état de cet antre de l’athlétisme malgache. Il a fait le tour de la piste tartan, visité les différents lieux de concours, les gradins et la salle de musculation de la fédération malgache d’athlétisme. « En voyant, l’état de cette infrastructure et compte tenu des résultats et des palmarès de nos athlètes aux compétitions internationales,  je peux dire que nos athlètes sont talentueux. Ce stade Alarabia a vu évoluer de nombreux champions d’Afrique et il mérite d’être rénové pour respecter le standard international. On ne peut avoir de bons résultats sans moderniser les infrastructures » a fait savoir, le numéro Un du sport malgache. Mais l’état de la salle de musculation l’a tellement touché qu’il a décidé de prendre les choses en main. « D’ici fin mars, nous allons revenir ici et la salle de musculation sera prête et sera dotée de matériels et équipements adéquats pour la préparation physique des athlètes » a-t-il continué. L’étude sur les travaux de réfection de l’unique piste tartan homologuée du Stade d’Alarobia a été aussi au centre des discussions hier. Le président de la commission jeunesse et sports au sein de l’Assemblée nationale, le député d’Atsimondrano, Andry Ratsivahiny a fait aussi le déplacement pour constater de visu l’état de cette infrastructure. Lui qui va plaider la cause des sportifs au sein de l’Assemblée nationale surtout par rapport au vote du budget. « Votre présence ici à Alarobia nous donne de l’espoir pour le futur de l’athlétisme malgache. Nous attendons réellement les travaux de rénovation de cette unique infrastructure homologuée dans l’optique d’améliorer les performances de nos athlètes » a souligné, Norolalao Andriamahazo, présidente de la fédération malgache d’athlétisme. Et toujours dans cette politique de l’Etat en matière d’infrastructures, l’ambassadeur de l’Algérie à Madagascar, Mokaddem Bafdal est venu rencontrer Tinoka Roberto à son bureau à Ambohijatovo. La question de coopération surtout en matière d’infrastructures a été discutée entre les deux pays où la partie malgache a exposé les différents projets d’infrastructures avec le bugdet y afférent. L’Algérie est prête à aider et à partager ses expériences avec Madagascar.

T.H

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.