Volley-ball- Zone 7 : Sans faute pour MAMA et Stef’Auto !

Les qualifiés pour les éliminatoires directes se dessinent dans ces championnats d’Afrique de la Zone 7 de volley-ball. Et si les équipes féminines malgaches décrochent à l’exception de Stef’Auto, on assiste à une série de victoires des clubs de la Grande Île dont la CNaPS, GNVB et MAMA.

La 4ème journée de la coupe des championnats d’Afrique de la Zone 7 a permis au camp malgache de se mettre en évidence ou mieux se qualifier pour le prochain tour des éliminatoires directes.

Du plaisir. Hier en tout cas, MAMA a montré ses qualités en prenant la première place de son groupe après sa victoire expéditive contre Pamplemousse. Avec un Mika aux commandes d’une sacrée équipe entraînée par les anciens militaires et de l’équipe nationale, Etienne et Lucien, MAMA a tout pour plaire avec des artificiers tels Tsiry Terminator, le capitaine Elerin mais aussi Rina et l’ancien du Camp Ithier mauricien, Fabrice.

Et dans un gymnase d’Ankorondrano dégarni, les volleyeurs de MAMA ont pris du plaisir à tel point qu’ils ont choisi de célébrer sur place un anniversaire après sa victoire devant Pamplemousse.

Pour rester chez les hommes, la GNVB et la CNaPS restent aussi sur une belle série de victoires et que leur qualification semble être assurée.

Les Comoriens du Racine sont aussi revenus avec cette victoire de 3 sets à 1 devant Zamfi (25/23 ; 21/25 ; 26/20 ; 25/15). Dans le derby mauricien, Quatre Bornes a eu le dessus face au Camp Ithier par 3 sets à 1 (31/29 ; 22/25 ; 29/27 ; 25/20 au cours d’une véritable bataille rangée.

Impressionnante Cascade. Trou aux Biches n’a pas eu pour sa part à forcer son talent pour battre les Seychellois de Beau Vallon en 3 sets (25/16 ; 25/21 ; 25/19)

Chez les dames, Stef’Auto enfile les victoires notamment face au Bi’AS et St-Denis Olympique pour se qualifier bien avant l’heure aux demi-finales.

Ce qui n’est pas le cas malheureusement des Jeunes Mamans et du VBC Diamant qui auront encore fort à faire pour espérer résister devant les Réunionnaises et les Seychelloises.

Ces dernières s’annoncent d’ailleurs redoutables à l’image de l’impressionnante Cascade qui a fait appel aux services de deux Kenyanes.

Clément RABARY

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.