Natation – Championnats d’Afrique Zone IV : Retour triomphal des nageurs !

La natation malgache jubile ! Logique car elle vient de réaliser un parcours honorable aux championnats d’Afrique de la Zone IV au Botswana.

Les deux filles et deux garçons ont ramené du Botswana une médaille d’or, trois d’argent et quatre de bronze. Une des plus belles moissons sur le continent en fait.

C’est donc une foule compacte qui a accueilli, hier à l’aéroport d’Ivato cette équipe composée de seulement quatre nageurs, soit la plus petite délégation qui avait fait le déplacement.

De la marge. Une foule et surtout une fédération fière d’avoir rempli son contrat. A 15 ans, Idealy Tendrianavalona a bien justifié son nom mais elle incarne aussi la réussite du président de la FMN, le Général Gabriel Ramanantsoa, qui l’a prise en charge pour voir un beau résultat à l’entame de son second mandat.

C’est dire que Tendry, la nageuse d’Antsirabe, est un pur produit de l’actuelle fédération dont toute l’équipe est fière. A commencer par Bako Ratsifandrihamanana qui sait plus que toute autre que la natation a besoin du temps pour s’épanouir et qu’à 15 ans, Tendry peut être la relève qu’elle attendait car la petite a encore de la marge.

Idealy Tendrinanavalona réalise d’ailleurs la meilleure performance de cette équipe en ramenant l’or du 100m dos avec 1 mn 08 sec 12. Elle rajoute deux autres médailles d’argent sur 50m dos (32 sec 17) et sur 200m dos en 2 mn 29 sec 31.

Niveau africain. L’autre fille du groupe en l’occurrence Holy Antsa Rabejaona réalise aussi un parcours étincelant avec l’argent du 50m papillon en 30 sec 33 avant de s’offrir le bronze du 50m dos (33.61), 50m NL (29.39) et du 100m papillon (1.12.91).

Andrianirina Lalanomena ramène la médaille de bronze du 200m dos au coup en réalisant un temps de 2 mn 19 sec 72 tandis que John Rakotomavo se contente d’établir un nouveau record national du 800m 4 nages en 9 mn 29 sec 78 avant de rafler l’argent du 200m papillon en 2 mn 15 sec 00.

La quatuor termine 4e du quatre nages montrant ainsi qu’il n’est plus très loin de l’élite et pour peu que l’Etat mette la main à la pâte, il n’y a pas de raison à ce que la natation retrouve le haut niveau. Africain bien sûr.

Clément RABARY

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.