Football- Barea- Eléphants : Le tout Toamasina roule pour Barikadimy !

Le président de la Ligue Atsinanana, Andry Marcel, invite les Tamataviens à se rallier avec lui pour la bonne cause.

Incroyable mais les débats s’animent sur le choix du stade devant accueillir le match retour des Barea contre les Eléphants de la Côte d’Ivoire vers fin mars. Le travail de lobbying a déjà commencé pour certains mais autant le dire que ce n’est pas gagné d’avance. Explications.

Partant du principe comme quoi c’est l’unique chance pour les Tamataviens de voir un match international, officiel qui plus est, le président de la Ligue Atsinanana, Andry Marcel Herinjatovo, monte au créneau pour supplier les décideurs à intercéder en sa faveur et faire disputer cette rencontre au Stadium de Barikadimy pour justifier, il l’a dit, les efforts consentis pour construire ce joyau. Andry Marcel lance donc un appel tous azimuts.

Occasion unique. Car il ne s’agit plus, selon ses explications, du simple avis de la Fédération Malgache de Football mais aussi de celui de l’Etat malgache appelé à mettre sa main à la poche car il reste encore les frais d’approche de deux équipes reliant Tana à Toamasina.

Un coût supplémentaire certes mais un moyen aussi de rentabiliser ce stade de Barikadimy qui se saisirait de cette chance, autant le dire, unique pour se mettre aux normes internationales incluant la finition des travaux pour l’eau et l’électricité des vestiaires mais également une belle occasion pour agrandir le parking et dégager dans la foulée les marchands de bois qui sont autour.

IST. Passé ce cap, il faut également l’homologation de ce stade avec la venue d’un expert de la CAF pour voir de près la capacité d’accueil et surtout les mesures de sécurité sans oublier les installations sanitaires en nombre suffisant.

Ce ne sera pas donc facile et encore moins cela ne se décide pas sur un coup de tête car à bien des égards, le complexe de Vontovorona présente toutes les cartes pour pouvoir recevoir les Ivoiriens. Un joyau que nous devons à Arizaka Rabekoto Raoul qui avait fait le pari d’offrir un complexe pour les générations futures et pour les 100 années à venir. Seul hic et c’est loin d’être négligeable, c’est l’état de route vers Vontovorona qui est en train de se dégrader avec l’arrivée de la pluie. Mais de cela, les nouveaux responsables de la CNaPS ont aussi leur mot à dire. Car l’argent il y en a et construire une route en pavé allant du CUR de Vontovorona au stade, ne devait pas poser trop de problèmes. Mieux, cela rentre en droite ligne dans le cadre d’un bon investissement, légal qui plus est. Sauf peut-être si l’IST en question signifie Interdit de Sortie de Tana…

Clément RABARY

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.