Général Gabriel Ramanantsoa : « La natation malgache est en train de vivre une nouvelle ère »!

Heureux comme tout, le président de la Fédération Malgache de Natation, le Général Gabriel Ramanantsoa dresse presque un tableau idyllique de cette discipline dont l’avenir semble semble être tout tracé. Explications.

Midi Madagasikara : Rideau sur ces championnats de Madagascar de petit bassin.Etes-vous satisfait ?

Général Gabriel Ramanantsoa : « Comment ne pas être satisfait avec cette pluie de records et des chiffres qui montrent que la natation malgache est en train de vivre une nouvelle ère. Quand je dis record, cela a aussi trait à la présence de 288 nageurs issus de six ligues et la bagatelle de 16 clubs. C’est énorme et je ne les remercierais jamais assez de leurs efforts pour venir à Mahajanga. C’est en tout cas porteur d' »un réel espoir. A cette allure en tout cas, la natation va pouvoir décoller réellement. »

Midi : A vous entendre, on dirait que vous subsistez selon vos moyens propres ?

G.R. : « C’est à peu près cela mais nous attendons tout de même le remboursement promis par le ministère de la Jeunesse et des Sports sur notre déplacement au Botswana. Nos nageurs ont tout donné et j’espère que leurs efforts ne seront pas vains.

Pour ce sommet de Mahajanga, je tiens à remercier vivement le Comité Olympique Malgache qui nous a aidés ainsi que la société Salone qui a offert des lots aux vainqueurs. Mais dans la foulée, je ne saurais aussi me taire sans adresser mes remerciements à la Fédération Internationale qui a offert un lot permettant de mettre en place le chronométrage électronique. »

Midi : Mais il vous manque cruellement des infrastructures ?

G.R. : « C’est malheureusement vrai. Vous voyez d’ailleurs que cette piscine du Collège Saint Gabriel, à qui je tiens à remercier pour l’accueil, ne comporte que 5 couloirs. Il nous en faut d’autres et si possible utilisable à longueur d’années. »

Propos recueillis par

Clément RABARY

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.