MMA-“The number one” : Tsinjo remporte la ceinture du jubilé

Un grand succès. Le tournoi « The number one » a séduit les adeptes de sports de combat venus nombreux ce samedi au gymnase couvert de Mahamasina. Ceci dans le cadre de la célébration des 40 ans de pratique de la boxe de Parfait Rakotonindriana, le double champion du monde en boxe savate. Au total, 42 combats intenses y ont été programmés, dont quatre en MMA Gamma. A cet effet, la rencontre vedette de la journée pour le combat de la ceinture du jubilé opposera Tsinjo Finiavana du club Wild Fight à Antsa de Taf. Après le premier round très disputé, la victoire s’est tournée en faveur de Tsinjo par arrêt arbitral. En effet, Antsa a voulu encore continuer mais il était sur le point de s’évanouir à la fin de ce premier round. Les juges ont décidé, par la suite, de mettre fin au combat. « Il ne s’agit pas encore d’un combat professionnel, mais juste un combat amateur. Il faut donc éviter que les combattants soient blessés ou que quelque chose de grave puisse leur arriver. L’important c’est qu’ils connaissent mieux le règlement. C’était la raison pour laquelle on a arrêté le combat », a expliqué Parfait Rakotonindriana. Quant à ce dernier, sa démonstration en différentes disciplines était très attendue, ainsi que son combat d’exhibition contre Marc Razafindrabe en boxe anglaise, contre Rija du Cospn en kickboxing et contre Tsiky du Neko Sport en Kenpo. « Après des années d’absence sur le ring, j’étais un peu effrayé en début, mais après je me suis finalement ressaisi pour entamer le combat. C’était vraiment nostalgique. A la fin du combat, je me sentais un peu fatigué. Pourtant, la journée était agréable. Je me suis senti très heureux. Je remercie tous ceux qui ont rendu l’événement possible, surtout les partenaires », a-t-il fait savoir.

Manjato Razafy

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.