Football féminin : Sophie Farafanirina au Racing Club France 

Jacaranda

Incroyable mais la vie de Sophie Irene Farafanirina est en train de prendre une autre dimension avec un nouveau club situé à Paris. L’ancienne de Sabotsy Namehana, partie il y a deux ans pour Vauban, près de Strasbourg, se trouve aujourd’hui au Racing Club France Football. Un transfert très réussi car elle a aussitôt, dès son arrivée, affolé les statistiques. En cinq matches au sein du groupe professionnel, Sophie a marqué 8 buts. Une bonne moyenne qui va encore bouleverser sa vie car les sergents recruteurs commencent à lui tourner autour, tant la Majungaise avait tout pour plaire. Certes, elle a un peu pris du poids, au propre comme au figuré, elle tient à rassurer que sa forme est au top et qu’elle estime encore avoir franchi un palier depuis son arrivée en décembre à Paris. Pour l’instant, Sophie Farafanirina ne peut pas dire grand-chose de son avenir car elle observe une période de convalescence de cinq mois après une déchirure au niveau de sa cuisse droite. Un coup dur tant pour elle que pour le club tout heureux d’avoir trouvé une perle rare. À 26 ans, elle l’aura au mois d’avril, Sophie Farafanirina a tout l’avenir devant elle même si elle estime qu’elle n’a pas encore de gros moyens pour penser construire sa vie. Cela ne l’empêche pas de venir en aide à ses parents et sa famille à Antanimasaja où elle s’occupe aussi des besoins de son équipe du fokontany. Auparavant, elle a offert un jeu de maillots complets à l’équipe de Sabotsy Namehana. « Je devais bien cela à mon ancienne équipe car elle m’a fait connaître tout comme je sais que le président Avotra Andriamosa interviendra en ma faveur pour que je puisse faire partie de l’équipe nationale quand le groupe a besoin de moi « , confie Sophie Irene avec une légère pointe de regret, le regret de ne pas pouvoir rentrer à Madagascar car non seulement elle doit suivre des contrôles médicaux mais les vols sont aussi supprimés à cause du coronavirus. Mais elle l’a dit et redit qu’elle prie pour que ses proches ne soient pas atteints de cette maladie. 

Clément RABARY

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.