Football – Fidy Rasoanaivo : « Une grande prudence est de mise pour les Barea »

L’un des meilleurs milieux défensifs des Scorpions, Fidy Rasoanaivo, aborde la double confrontation des Barea contre les Éléphants ivoiriens avec une analyse posée et sans fard, dans l’unique but de motiver cette sacrée troupe de Nicolas Dupuis. Puisqu’il l’a dit, il va falloir s’armer de courage et de volonté pour faire douter ces redoutables Ivoiriens. Récit.

Midi Madagasikara : Les Barea s’apprêtent à affronter les Ivoiriens dans le cadre des éliminatoires de la CAN 2021 en faisant appel à des nouveaux joueurs. Qu’en pensez-vous ?

Fidy Rasoanaivo (F.R.)Il faut se dire une chose, le coach Nicolas Dupuis affiche une très grande confiance. S’il a décidé de faire appel à des nouveaux joueurs, c’est sans doute parce qu’il estime qu’ils ont le niveau. Moi, la seule chose qui me chiffonne c’est de savoir si ces joueurs sont suffisamment armés pour faire face au jeu dur des Africains. »

Midi : Vous pensez que nous avons une chance de battre ces Éléphants ?

F.R. : « Tout dépend de la manière dont Nicolas Dupuis entend mettre en place le système. Moi personnellement, mais ceci reste l’avis d’un technicien que je suis, je pense qu’il vaut mieux mettre en place un 4-2-3-1 pour contrer le 4-3-3 à l’anglaise de la Côte d’Ivoire. Car il ne faut en aucun cas sous-estimer ces Ivoiriens. Et quand je dis cela, je pense à la prestation du milieu adverse avec un Pépé en très grande forme, mais aussi Zaha sur le flanc gauche. Si on y ajoute le Lyonnais Cornet, alors je suis sûr que le danger viendrait d’eux. Car s’ils ont aussi rappelé Gervinho, c’est pour compenser une ligne offensive très fébrile depuis que Drogba et Ebony ne sont plus là. »

Midi : Et les Barea ?

F.R. : « Du côté des Barea, je pense que le report leur a été bénéfique, ne serait-ce que pour récupérer Jérémy (Morel) dont la riche expérience peut encore servir nos intérêts. Il faut aussi se dire une chose comme quoi les Barea ne bénéficient plus de l’effet de surprise et tout le monde les attend de pied ferme. En clair, il va falloir se battre. Jouer ces deux matches comme si notre vie en dépendait, sans oublier qu’on a en face des vrais pros et non des joueurs de Ligue 2. Sur le papier, les Ivoiriens ont un grand avantage mais sur le terrain, j’aimerais revoir cette même hargne qui nous a permis de battre le Nigéria de Gernot Rohr. C’est tout aussi simple que cela puisque de toute façon, ‘impossible’ n’est pas malgache. »

Propos recueillis par Clément RABARY

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Un Commentaire - Ecrire un commentaire

  1. MALAGASY FA TSY « MALGACHE » R INGAHY Clement RABARY Ah, averinao foana io nefa efa hita fa tsy mety fa fanambaniana ny gasy « mal gache » tsara v ny fahenoanao anzany

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.