RNS – 45 ans : Une célébration symbolique et rassembleuse

Les Malgaches du monde entier, du Canada au Cambodge, en passant par la France, l’Île Maurice, la Moldavie, la Norvège…  se sont rassemblés samedi devant leur ordinateur, leur écran ou smartphone, pour suivre en direct la célébration du 45e anniversaire de la Rencontre nationale sportive (RNS). 

Le président du CEN de la RNS, Olivier Andriamasilalao, lors de son discours.

Une grande première. Pour un coup d’essai, ce fut un coup de maître pour l’équipe de la RNS. Le samedi 11 avril 2020, devait se tenir à Cergy (France) la célébration du 45ème anniversaire de la RNS, mais les circonstances de confinement en ont décidé autrement. Mais pour marquer les esprits, une célébration symbolique a été organisée. Sous la houlette du président du Comité exécutif national (CEN), Olivier « Dadah » Andriamasilalao, le Comité national d’organisation et la « task force » de l’équipe Communication de la RNS ont réalisé un tour de force, en termes d’audace,  de créativité et de réactivité. Une chaîne de solidarité virtuelle, à l’endroit de la diaspora malgache de par le monde, de nos concitoyens à Madagascar et les amis de Madagascar, a été organisée en direct,  ce samedi 11 avril, et diffusée sur la page Facebook de la RNS. Cette transmission a été vue quelque 8 200 fois. Comme à l’accoutumée, lors de cérémonies officielles à Madagascar,  un « kabary » de bienvenue a été déclamé par la présidente mondiale du Fikambanan’ny Mpikabary eto Madagasikara (FIMPIMA), ou en français Association des rhéteurs de Madagascar, Hanitra Andriamboavonjy. Le président du CEN a ensuite prononcé son discours, en affirmant l’attachement de la diaspora  à l’unité ; ainsi que son soutien et la dilection à la solidarité ancestrale. Il a aussi tenu à souligner la liberté pour chaque citoyen malgache, où qu’il se trouve ; de jouir de la vie et du bien-être, à l’égal des citoyens du monde. Il a également fait une proposition à l’endroit de la diaspora, pour que les paroles extraites de notre hymne national « Hiadana sy ho finaritra, he Sambatra tokoa izahay » soient transformées en socle de réflexions et d’actions concrètes, pour le devenir de notre Tanindrazana. L’Ambassadeur de Madagascar en Belgique, Omer Beriziky, a participé à la vidéo en direct. Il a adressé un message très fort de compassion envers la famille de Françoise Soamaro, cette infirmière malgache résidant en Belgique, qui a succombé à la covid-19 ; mais aussi un message de solidarité à l’endroit de nos compatriotes à Madagascar et de par le monde. Les ambassadeurs de Madagascar en France et à l’Île Maurice ont tous deux envoyés un message de solidarité. Les chargées d’affaires, qui sont toutes des femmes, sont intervenues en direct, à l’image de Marceda Niriniavisoa de l’Ambassade de Madagascar à Washington DC (États-Unis) ; Sahondra Rakotoniaina, de l’Ambassade de Madagascar au Canada ; Florence Ratsimba de l’Ambassade de Madagascar en Allemagne. Comme tout évènement malgache,  l’hymne national « Ry Tanindrazanay  Malala ô » a été entonné, et cette fois par le chanteur D-Lain, qui a été repris en chœur par tous les participants, chacun dans son foyer. Ce fut le moment central et le plus symbolique du rassemblement. Richard, habitant en Moldavie, a témoigné qu’ils ne sont que trois Malgaches à résider dans ce pays. « Nous avons acheté notre billet depuis le mois de janvier, pour venir à la RNS pour la première fois, mais les choses en ont fait autrement ».  Une fois de plus, la RNS, dans son rôle historique, essentiel et primordial au sein de la diaspora, a encore marqué fort en ouvrant son utilité aux Malgaches du monde.

Ils ont dit…

Rija Rajohnson, Ambassadeur de Madagascar en France J’aurais bien voulu participer à cette louable initiative pour laquelle je vous félicite. (…) J’adresse aussi à tous les compatriotes et amis de Madagascar, éparpillés dans le monde, mes encouragements. »

Camille Vital, Ambassadeur de Madagascar à Maurice :  « Nous sommes touchés par cette invitation. En effet, en ces temps difficiles, il est plus que jamais nécessaire de  construire une cohésion internationale. L’initiative est fort louable. Cependant, [je] ne peux me joindre à l’événement. Le délai imparti pour se préparer et les contraintes logistiques du confinement à Maurice nous empêchent de participer pleinement à votre entreprise. Il n’en reste pas moins que l’Ambassade relayera le programme tout au long de la journée. »

 

T.H

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.