Cyclisme – Tour de Mada : Les démissions s’enchaînent !

Mazoni Rakotoarivony reste le meilleur atout du cyclisme à Madagascar

Le prochain Tour de Mada, prévu partir de Toliara cette année, n’aura plus la même saveur. On craint même le pire tant les faits de ces derniers jours constituent une véritable menace pour le succès de cet événement.

Aux dernières nouvelles en effet et après les vives altercations entre le promoteur du Tour, Francis Ducreux, et le chef de la délégation belge, Herman Baissen, les deux parties ne s’entendent plus. Mais vraiment pas du tout.  Le Belge a même fait savoir qu’il ne reviendrait plus à Madagascar.

Un véritable coup dur lorsqu’on sait l’apport des coureurs belges dans le Tour de Mada. Car finalement, il ne resterait plus que des Français de seconde zone dont la plupart viennent pour faire du tourisme.

Et on n’a pas encore tout vu puisque des membres de l’équipe nationale ont aussi fait savoir qu’ils tirent désormais un trait sur le Tour. Et pas n’importe qui car il s’agit des coureurs qui ont déjà gagné cette épreuve. Outre Mazoni Rakotoarivony, il y a aussi Emile Randrianantenaina ainsi que Nambinina Randrianantenaina.

Excédés par les conditions invivables durant la compétition, ces trois hommes ont carrément raccroché.  Les explications viennent du président de la Ligue d’Analamanga comme quoi les membres des deux équipes nationales n’ont bénéficié que 20.000 ariary à chaque étape du Tour. Et Naly Ravelonarivo d’expliquer que ce mauvais traitement est lié au fait que les joueurs ont choisi Ravoatabia à la place des hommes de Relaha Jean Claude dont Manou et Kakaly.

La suite allait être une gifle pour la Fédération car Jean de Dieu Ravoatabia et ses hommes sont montés sur la plus haute marche.

Clément RABARY

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.