Judo- Analamanga : « Si on me sollicite, je me présenterais à nouveau » déclare Vola Raoelison


Vola Raoelison est en fin de mandat à la tête de la ligue Analamanga.

2020 est une saison morte pour la ligue d’Analamanga de judo. Année électorale, la présidente de la ligue, Vola Raoelison nous parle du bilan de son mandat et de la crise covid-19 qui a eu un impact sur les réalisations du programme d’activités de sa ligue.

MIDI : Avec la crise sanitaire, comment la ligue a-t-elle géré la situation ?

Vola Raoelison : « Comme toutes les organisations sportives, nous avons suivi les recommandations du ministère de la Jeunesse et des Sports conformément à l’interdiction de la reprise des entraînements collectifs. D’ailleurs, les conditions ne le permettent pas non plus car, nous ne disposons de dojo régional avec les travaux à Mahamasina. Mais, des vidéos des clubs et des coachs sont publiés sur la page Facebook de la ligue pour le travail de renforcement musculaire des judokas. Nous savons tous que cela fait presque 4 mois que les entraînements ont été suspendus. Chaque club s’organise aussi à sa manière afin d’entretenir leurs membres ».

 

MIDI : Avec les travaux de rénovation du Stade de Mahamasina, qu’en est-il du dojo au sous-gradin qui a servi de lieu d’entraînement pour les judokas de la ligue ?

V.R : « Nous attendons le dojo qui est déjà en cours de construction par la fédération. 5 clubs au sein de la ligue ne disposent pas de dojo pour s’entraîner et avoir un dojo dédié spécialement pour le judo est une aubaine pour les pratiquants de la discipline, non seulement pour Analamanga, mais, pour le judo malgache »

 

MIDI : Quel bilan dressez-vous de votre mandat quadriennal à la tête de la ligue Analamanga de Judo ?

V.R : « 70 % du programme qu’on a fixé lors du début du mandat ont été réalisés. Nous avons pu organiser les différents championnats chaque année en plus des différents programmes et surtout  la participation aux différentes compétitions au sein de la région Océan Indien notamment à l’Île de La Réunion. Les résultats des judokas d’Analamanga n’ont pas été décevants que ce soit au niveau national, régional et international. Mais ce qui a marqué le plus notre mandat est l’organisation du Tournoi international de la ville d’Antananarivo au mois de juin 2019 avec la participation des judokas réunionnais et mahorais. Malheureusement, avec Covid-19, nous n’avons pas pu terminer en beauté le mandat ».

 

MIDI : Vous serez encore candidate pour un deuxième mandat ?

V.R : « Concernant les élections, cela dépendra du ministère de la Jeunesse et des Sports et nous attendons les instructions. Selon le calendrier électoral initial, les clubs devront organiser leurs élections actuellement, mais, là nous sommes tous bloqués à cause de la Covid-19. Si ma candidature est de nouveau souhaitée par la ligue, je me présenterai à nouveau ».

 

Propos recueillis par T.H

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.