Badminton – Fédération Internationale : Madagascar a participé à l’AG virtuelle


Mota Ravalison était de la partie lors de l’AG virtuelle de la fédération internationale.

Jean Aimé Ravalison, le président de la Fédération malagasy de badminton  fait partie des délégués participants.

Malgré les mesures de confinement, le badminton malagasy n’est pas à l’arrêt total. Les entraînements physiques et regroupements restent suspendus avec la décision du ministère de la Jeunesse et des Sports, mais, la fédération reste active sur la scène internationale. Le samedi 18 juillet, le président de la Fédération malgache de badminton, Jean Aimé Ravalison a participé à l’Assemblée générale ordinaire virtuelle de la Fédération internationale. Une AG consacrée à la présentation des rapports technique, moral et financier de l’exercice 2019 de l’instance  internationale et surtout à l’amendement de la constitution du BWF. Cette AG a été initialement prévue se tenir à Arius au Danemark au mois de juillet, mais, annulée à cause de la pandémie de Covid-19 alors que de nombreuses frontières sont fermées, suivie de l’interdiction de rassemblement. Nombreux tournois internationaux et continentaux ont été annulés. Le tournoi international de Lusaka, Zambie prévu du 26 au 29 novembre 2020 a été annulé. Il y a deux ans, Madagascar a participé au tournoi international d’Afrique du Sud, une expérience enrichissante pour les badistes malagasy, cette année, ces derniers ont envisagé de prendre part à la compétition, mais, annulé à cause du covid-19. Ce tournoi réservé aux séniors prévus du 3 au 6 décembre vient d’être annulé, pareillement pour celui consacré aux juniors du 7 au 9 décembre 2020. « Ce tournoi permet à nos joueurs de tenter le continent et le moins cher par rapport aux coûts en terme de frais de transport et d’hébergement », a souligné Mota Ravalison. Les réunions et formations en ligne sont d’actualité depuis le début de la pandémie. Le vendredi 24 juillet dernier, la confédération africaine a organisé un webinaire consacré à la  promotion et développement, et partage d’expérience des entraîneurs africains. Aina Marc, le responsable technique au sein de la fédération a pris part à la conférence dont les thèmes ont été axés sur les défis auxquels sont confrontés les entraîneurs africains et les besoins de nos joueurs africains pour participer aux compétitions de niveaux élites. Comme toutes les fédérations sportives, la FMBad attend officiellement la levée des interdictions d’organisation d’évènements et de rassemblement pour débuter les entraînements, et organiser les compétitions.

T.H

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.