Confinement prolongé : Les sportifs dans l’angoisse

Avoir un coach à domicile est très important en cette période de confinement.

Le 20e week-end sans événement sportif à Madagascar depuis le début du confinement en mois de mars. Un vrai désastre, voire une situation catastrophique pour les athlètes qui ont l’habitude de côtoyer les terrains ou les salles de sport.

Le sport à l’arrêt total depuis presque quatre mois et demi. Pour les sportifs malagasy, il ne leur est jamais arrivé une chose pareille auparavant. Par conséquent, plusieurs facettes de leur vie ont changé. Les amateurs sont les plus en difficulté ces jours-ci, puisqu’ils sont normalement obligés de se rendre en salle au moins deux fois par semaine. D’autant plus qu’il n’y a encore de mesures d’accompagnements de la part du ministère de tutelle pour ces athlètes. Chacun fait tout simplement ses entraînements comme bon lui semble pour maintenir sa forme. De ce fait, il serait complexe de réajuster le niveau technique après le confinement.

Pour Gildas Razanajatovo, un coach de kick-boxing depuis 25 ans et fondateur du club Grande île Sport et Loisir (GISL), vu la situation actuelle, avec les mesures de confinement ainsi que les travaux de reconstruction du stade, il n’avait d’autre choix que de fermer la porte de son dojo qui se situe au sous-gradin Mahamasina, depuis le mois de mars. Pourtant, il n’a pas manqué d’idées en proposant du coaching à domicile. D’autant plus que le sport est une source de revenus pour l’ex-directeur technique national (DTN) de la Fédération malagasy de kick-boxing. « Cette idée est née depuis le début de ce confinement et je la trouve aussi intéressante. C’est la raison pour laquelle on a toujours besoin des conseils d’un coach. Je pense que tout le monde aurait toujours besoin d’un coaching, même à domicile, surtout quand la vie reviendra à la normale», a-t-il expliqué. Par ailleurs, Gildas Razanajatovo n’a pas oublié ses protégés, notamment les kick-boxeurs du club GISL. Il se met toujours en contact avec les membres en leur donnant des conseils sur Facebook. Pourtant, il n’a pas caché l’impact de ce confinement sans fin sur sa vie en tant que sportif. « L’impact direct de ce confinement sur moi personnellement, c’est que je suis très stressé à la maison. J’ai l’habitude d’aller au gymnase chaque jour, et maintenant je me sens mal dans ma peau. Pour les membres du club, ils ont aussi l’air perdus et perplexes car ils avaient l’habitude de se baigner dans le sport, de s’entraîner, de se défouler dans le sport, de garder leur forme physique en faisant du sport, et d’en pratiquer pour préserver leur santé », a-t-il fait savoir.

Manjato Razafy

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.