Football- Pro League : Une reprise presque impérative !

Elgeco Plus affiche déjà la grande forme à l’entraînement dans son jardin.

Pourra-t-on finir à temps le championnat de Madagascar de football au sein de la 1ère division ? Ce fameux Pro League dont on disait tant de bien mais qui risque de prendre fin sur une note guère resplendissante.

Pour aller droit au but et si l’Etat n’autorise pas la reprise de la compétition, fut-elle par le truchement des matches à huis clos comme cela se fait en Europe, alors on foncera droit dans le mur. Car pour les nombreux férus de football, il est inconcevable que Madagascar ne s’engage pas dans les coupes africaines.

Pas tellement foot. Et si l’annonce comme un ballon de sonde du choix de la CNaPS Sport et de Fosa Juniors comme porte-fanions de Madagascar a soulevé un tollé, c’est bien parce que le procédé ne convient pas à tout le monde. Même aux deux clubs.

La CNaPS Sport, dont on sait que les nouveaux dirigeants ne sont plus tellement foot, a peu de chance de revivre une autre aventure africaine. C’est trop budgétivore pour cette équipe et que si cela ne tient qu’au groupe, une troisième place non qualificative ferait son bonheur et sauverait du coup cette prestigieuse CNaPS Sport du déshonneur.

Quant au Fosa Juniors, on ne pense pas que les joueurs qui sont au chômage depuis plusieurs mois puissent encore avoir du cœur à l’ouvrage. Une reprise très difficile en fait. C’est aussi valable pour d’autres clubs tels l’AS Adema et Tia Kitra qui subissaientt de plein fouet la pandémie avec un mort de la Covid-19 dans leurs rangs.

Les militaires en embuscade. Aux dernières nouvelles, une seule formation émerge du lot, à savoir Elgeco Plus qui n’a pas pratiquement arrêté sa préparation même si c’est, pour la plupart du temps, dans les salles de musculation. Mais sa force vient de ce recrutement judicieux que les protégés d’Alfred Randriamanampisoa viennent de faire. On citera en premier l’arrivée de Lexa, un meneur hors pair qui retrouvera pour l’occasion d’autres coéquipiers de Fosa Juniors.

Même s’ils sont jusqu’ici très discrets, on sait que les militaires n’ont pas totalement décroché. Dimby et ses camarades estiment d’ailleurs qu’ils ont toutes les chances de ravir le titre.

Mais pour ce faire, il va falloir terminer la compétition jusqu’au bout. C’est faisable quitte à organiser deux matches par semaine ou carrément prendre exemple sur la Ligue des champions en organisant un Super 8 en aller simple et sur un seul site.

L’essentiel est de donner l’impression que ce Pro League n’a pas été bâclé.

En attendant, les yeux des férus de football seront scotchés sur la décision du président Andry Rajoelina ce dimanche. Au-delà, ce serait trop tard…

Clément RABARY

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.