Barea : Match contre le Burkina Faso en octobre

Les Barea affronteront l’équipe nationale de Burkina Faso pour un match amical.

Ouf de soulagement pour la fédération malagasy de football après l’annonce de la participation de l’État aux dépenses relatives au match de préparation des Barea face au Burkina Faso à Lisbonne.

 Un choix qui met une croix sur l’autre match avec le club luxembourgeois du FC Swift Hesperange où évoluent deux internationaux de ce pays en sus, deux joueurs U19 et un autre U18 de Luxembourg et non une quinzaine d’internationaux annoncés dans un post qui voulait faire avaler la pillule. Le bon sens a fini par l’emporter. Le choix d’un sparring partner des Barea s’est finalement porté sur une équipe nationale en l’occurrence le Burkina Faso. Un très gros morceau et à prix d’or car avec le stage de quatre jours en France et le déplacement à Lisbonne. Les besoins du camp malagasy se chiffrent à 56.000 euros et non 60.000 euros comme annoncé dans ce post incapable de faire une simple addition. Pour revenir aux réalités du terrain, les Barea auront en face une formation redoutable avec l’actuel attaquant de l’Olympique Lyonnais, Bertrand Traore. Si on y ajoute d’autres figures de légende telles Jonathan Pitroipa et Bakary Koné, on admet que la tâche ne sera pas facile pour le onze malagasy. Des Barea privés de Romain Métanire et même de quelques cadres dont la participation est incertaine, notamment Abraham Amada, Voavy Paulin et Carolus Andriamahitsinoro auxquels peut s’ajouter le gardien Nina de l’Adema faute de vol Tana-Paris. Un handicap en fait lorsqu’ on sait que le chouchou de ces dames, Melvin Adrien, en tant que gardien remplaçant n’a pas suffisamment de temps de jeu au FC Martigues. Mais il n’est pas le seul à se trouver dans cette situation avec Alexandre Ramalingom qui vient tout juste d’avoir un club de Nationale 2. Dimitri Caloin reste sans club depuis le mois de janvier et fait partie toujours des présélectionnés dans la liste. Ce dernier est toujours appelé sans être aligné que vers le dernier quart d’heure comme le cas William Gros quand la marge est suffisante, c’est dire que la tâche des Barea à Lisbonne est énorme. L’absence des milieux défensifs devrait toutefois permettre d’appeler Dafe qui réalise des merveilles chez les Voltigeurs de Chateaubriant si toutefois le fait d’évoluer en Nationale 2 donc en quatrième division française ne pose pas problème pour Nicolas Dupuis bien obligé de faire des miracles avec cette formation réduite presque de moitié. Alefa Barea !

 Clément RABARY

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.