Barea contre Côte d’Ivoire : Des joueurs locaux sur la prochaine liste

La nouvelle liste des présélectionnés en vue du match contre la Côte d’Ivoire est attendue.

Les joueurs locaux seront à l’honneur pour la troisième journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2022. Nicolas Dupuis dévoilera bientôt les noms des joueurs présélectionnés en vue de la double confrontation contre la Côte d’Ivoire. 

La troisième journée des éliminatoires de la CAN approche à grands pas. Il ne reste plus que trois semaines de préparations pour la bande à Dupuis, avant la double confrontation face aux Eléphants de la Côte d’Ivoire en novembre. Conscient de cette grande bataille qui l’attend, le sélectionneur étudie déjà les joueurs qui pourraient être sélectionnés sur la prochaine liste. Cette fois-ci, il n’a pas oublié les joueurs locaux. Il les appellera, comme lors de la deuxième journée des éliminatoires fin 2019. La liste sera annoncée très prochainement. « Tout le monde est bien rentré. Nous atterrissons à l’instant et sommes déjà concentrés sur notre double confrontation contre la Côte d’Ivoire. Avec ce groupe complété par de nombreux absents et d’autres jeunes locaux, nous sommes très concentrés sur la suite. Nous avons hâte d’y être », a-t-il publié sur sa page Facebook. Pour rappel, cinq joueurs locaux, à savoir Jean Yves, Baggio Rakotoarisoa, Théodin Ramanjary, Nina Rakotohasimbola et Andrianirina Rajomazandry étaient sur cette liste des présélectionnés. Après leur dernier match amical, les joueurs des Barea ont quitté ce mardi la ville d’El-Jadida et ont rejoint Paris. Après un dîner ensemble, chacun a rejoint son club en attendant le prochain appel du coach. Il était très difficile pour les protégés de Nicolas Dupuis de se séparer.

Inquiétant. Lors de la journée FIFA, les Eléphants de la Côte d’Ivoire ont joué deux matches amicaux. Pour la première sortie du sélectionneur Patrick Baumelle depuis sa nomination, ses protégés ont fait un match nul (1-1) contre la Belgique, premier mondial au classement FIFA. Ensuite, la sélection japonaise les a battus sur la plus petite des marges (1-0), lors du second match amical ce mardi. Malgré ces résultats, la Côte d’Ivoire a l’avantage d’avoir disputé des matchs contre deux équipes nationales. Les joueurs ont pris ces rencontres très au sérieux.

Quant aux Barea, avec une victoire et une défaite, une leçon a été tirée par Dupuis. Il sait à présent où est la faille pour pouvoir réorganiser l’équipe. En tout cas, ce qui est sûr, c’est que ce match contre les Ivoiriens ne sera pas une tâche facile. Le coach même l’a avoué. La liste des présélectionnés pourrait déjà être un véritable casse-tête pour lui, surtout si quelques joueurs-cadres ne peuvent pas assister à ce match. Si les Barea veulent gagner face à la Côte d’Ivoire, le coach devra être très technique et le onze de départ devrait fortement être remanié. Intégrer les locaux est une bonne idée, mais sont-ils vraiment en mesure d’affronter ces géants africains, après l’absence de compétition et de sorties internationales pendant des mois en raison de la Covid-19 ?

Manjato Razafy 

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Un Commentaire - Ecrire un commentaire

  1. L’essentiel pour la sélection à parfaire par le coach, c’est de ne pas retomber sur les travers des « quotas » (par exemple locaux devant figurer coûte que coûte à côté des expatriés). C’étaient les habitudes des décennies de F.M.F. voulant à tout prix aligner des joueurs de toutes les régions du pays sous prétexte d’équipe « nationale », avec la conséquence connue de tous qu’était la longue éclipse totale de Madagascar sur la scène du Foot international.

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.