Rafenomanana Léonard Lucien : « On gagnerait plus avec un stade omnisport à Betafo ».

Rafenomanana Léonard Lucien, une grande figure du sport à Betafo.

Il n’est jamais trop tard pour bien faire. C’est le cri de cœur de Rafenomanana Léonard Lucien, cet ancien président de la section rugby qui est devenu membre de la section football de Betafo. Une ville qu’il entend remettre sur orbite par le biais de plusieurs disciplines sportives. Il se confie à Midi Madagasikara.

Midi Madagasikara: Le tapis synthétique du stade de Betafo tarde à venir pour des raisons liées à la sécurisation des lieux et à la construction de la clôture promise par le Gouverneur Vy Vato.

Rafenomanana Léonard Lucien: « Si le gouverneur du Vakinankaratra a annoncé qu’il va le faire, ce ne serait donc qu’une question de timing et c’est tant mieux pour notre stade qui gagnerait toutefois de notoriété en s’ouvrant à tous les autres sports. Ce serait encore mieux et plus économique en choisissant du gazon et en se faisant aider par Sacimem qui possède le meilleur gazon à Madagascar à l’aide des engrais naturels. »

Midi Madagasikara : Et en choisissant le gazon, vous plaidez pour le rugby dont vous êtes le pionnier à Betafo ?

R.L.L : « C’est en partie vrai mais il ne faut pas perdre de vue que le climat de Betafo favorise la pousse du gazon. À preuve, l’ancien gazon anglais du stade date de l’époque coloniale mais il repousse sans entretien aux premières gouttes de pluie. Et avec du gazon, le rugby gagne au change mais surtout l’athlétisme qui se contenterait volontiers d’une piste en cendrée mais avec l’économie gagnée en optant pour du gazon, on pourrait avoir une piste synthétique conférant ainsi à ce stade de Betafo le statut d’un vrai stade olympique. On gagnerait plus avec un stade omnisport à Betafo. »

Midi Madagasikara: Et les autres disciplines dans tout ça ?

R.L.L: « Il y a de la place pour tout le monde. Si on veut, on peut y ériger un terrain polyvalent utilisable pour le basket, le volley et le handball. Mais je pense que pour rendre hommage aux trois natifs de Betafo qui ont été champions du monde de pétanque, un boulodrome ne serait pas de trop. »

Propos recueillis par Clément RABARY

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.