Football – Eliminatoires CAN 2022 : Les matchs Madagascar- Côte d’Ivoire à huis-clos

Les Barea joueront sans public à Toamasina.

Les Barea de Madagascar évolueront sans spectateur le 17 novembre au Stade de Barikadimy, Toamasina.

Pas de public. C’est le verdict de la Confédération Africaine de Football pour les matchs comptant dans le cadre des 3è et 4è journées des éliminatoires de la CAN 2022 au Cameroun. Les pays qui ont déjà annoncé la gratuité de l’accès au Stade comme la Côte d’Ivoire devraient revoir leur stratégie. La Confédération Africaine de Football (CAF) a réuni, le mercredi 4 novembre 2020, en visio-conférence, les officiers nationaux de sécurité et sûreté (ONSS) des Associations membres afin de les informer et former sur le nouveau protocole de sûreté et de sécurité imposé par la pandémie de Covid-19 et visant à encadrer la reprise des matches des éliminatoires de la coupe d’Afrique des nations Total Cameroun 2021. « Au total, une soixantaine d’officiers nationaux de sécurité et d’officiers de sécurité de la CAF ont pris part aux travaux, soucieux de savoir comment sera respecté le protocole sécuritaire dans le cadre de ces matches internationaux. Les points suivants ont fait l’objet d’une présentation du Chef de Département de Sécurité et Sûreté de la CAF :la tenue des matchs à huis clos et sans spectateurs,le nouveau mécanisme de contrôle des accréditations et des nouvelles zones d’accréditation,les différences entre les matches à venir et les précédents,la nécessité pour chaque Association membre (AM) de disposer d’un bon plan de sécurité et sureté avant la reprise effective des matches officiels », a indiqué le communiqué de la CAF. Les spectateurs malgaches qui attendent avec impatience la rencontre opposant les Eléphants de la Côte d’Ivoire aux Barea de Madagascar à Toamasina vont encore prendre leur mal en patience. « Madagascar se réfère à cette décision de la CAF pour des raisons de sécurité et de santé », a souligné Rosa Rakotozafy, directeur général des Sports. Le clan malgache qui s’y préparait depuis très longtemps pour ce match contre la Côte d’Ivoire. « Notre objectif est de garantir l’uniformité des opérations de sûreté et de sécurité dans toute l’Afrique, en mettant l’accent sur le fait que les matches se déroulent dans un environnement sûr et sécurisé. Nous sommes conscients de l’énorme tâche qui nous attend, en particulier réussir à maintenir les spectateurs et les fans loin des stades. Au vu de ces conditions, nous avons ressenti le besoin de guider tous les officiers nationaux de sécurité et sûreté ainsi que les officiers de sécurité et sûreté de la CAF sur les meilleures pratiques. La protection des joueurs et des officiels avant, pendant et après les matches est d’une grande importance dans nos opérations. Nous devons assurer une coordination efficace entre les officiers de sûreté et de sécurité et tous les autres agents de santé qui seront impliqués dans l’organisation de chaque match …  » a déclaré Pour Dr Christian Emeruwa, chef du Département de Sécurité et Sureté. Les ONSS recevront un protocole détaillé, spécifique à chaque match, qui les guidera durant les différentes étapes de l’organisation des rencontres prévues du 9 au 17 novembre 2020. A défaut d’être sur le stade pour suivre le match, les férus du ballon rond malgache restent confinés devant leur petit écran pour soutenir la bande à Anicet Abel, le 17 octobre prochain.

Recueillis par T.H

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.