Football D2 : USCAFOOT en Pro League !

L’équipe de l’Uscafoot rejoint l’élite avec des ambitions justifiées.

Prévisible, la qualification de l’Uscafoot en Pro League l’est. Mieux armée, l’équipe bien prise en main par Henintsoa Hildecoeur, a les moyens de faire bonne figure même à l’étage au-dessus qu’elle va intégrer très prochainement.

Un match nul a suffi à l’Uscafoot pour se qualifier en finale de ce championnat de la deuxième division et, par ricochet, de faire partie désormais de Pro league.

C’était hier face à un Zanagasy qui a créé la surprise en marquant très tôt. Mais après avoir repris le contrôle de la situation, les joueurs de la Commune Urbaine d’Antananarivo Renivohitra réussirent à revenir au score.

Sans faute. Un score de parité suffisant pour terminer à la première place de ce groupe de Carion et disputer la finale contre le vainqueur de Toamasina pour le titre de champion de la saison 2020 de la deuxième division.

Francklin Saidina et ses amis ont réalisé un sans-faute car après une première victoire même très difficile de 2 buts à 1 face à l’excellent Fomela, ils n’ont laissé aucune chance à l’Espoir du Djamanjary en s’imposant par deux buts à zéro.

Fomela prend la seconde place du groupe en battant hier l’AS Espoir du Djamanjary par 2 à 1. Mais qu’on se le dise, cette équipe d’Ambalavao ne manque pas d’atout et elle est capable de se hisser au plus haut niveau à la prochaine saison.

A Toamasina et après une victoire, un match nul et cinq expulsions dans les rangs de ses adversaires, le Five FC a toutes les cartes en main pour terminer à la tête de ce groupe.

La bataille de leur vie. Il lui suffit de battre l’AS Fortior pour se qualifier aux dépens de Disciples FC qui, dans un bon jour, est capable de battre Mama au cours de la dernière journée mais qui n’aurait que 6 points au compteur.

Mais ce match entre Fortior et Five est loin d’être acquis pour les protégés du Pasteur Tolotra car pour l’honneur les Tamataviens qui ont montré un visage séduisant face à Mama, promettent aussi de livrer la bataille de leur vie.

Cette révolte du Fortior est tout à l’avantage de Disciples qui, autant le dire, mérite de se qualifier par le beau jeu qu’il a montré. Mais ce n’était pas évidemment de l’avis de l’arbitre Pierrot Monami qui a tout fait pour que Betafo perde.

On en saura ce jour car les deux matches n’ont pas pu se tenir à cause de la pluie qui rendait impraticable la pelouse de Barikadimy.

Le match entre Fortior et Five a débuté 8 mn avant que l’arbitre ne se décide à l’arrêter.

Clément RABARY

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.