Beach soccer : « C’est la discipline collective la plus performante » Défend Yannick Radanoelina    

Malgré les inquiétudes liées à l’interruption de plusieurs années, le beach soccer malgache est en train de remonter la pente. Le membre de la commission au sein de la FMF, Yannick Radanoelina, s’en explique au cours d’une interview exclusive.

Midi Madagasikara : Quelle chance donnez-vous au beach soccer malgache après cette longue interruption ?

Yannick Radanoelina :  » C’est assez incroyable mais à voir la forme des joueurs au regroupement de Mahajanga, on dirait qu’il n’y a jamais eu d’interruption. Nos gars sont en forme et cela renforce l’idée comme quoi le beach soccer à Madagascar est la discipline collective la plus performante pour peu qu’on lui donne les moyens. »

Midi : Qu’est-ce qui manque à cette discipline pour réussir au plus haut niveau ou du moins en Afrique ?

Y.R. : « Pas grand-chose en fait. Ou plutôt si car il nous faut le soutien des sponsors. Le beach soccer est pourtant la plus crédible pour véhiculer l’image d’une société dans la mesure où l’équipe nationale malgache est parmi les meilleures en Afrique. Elle est championne d’Afrique après avoir été à deux reprises demi-finaliste. Mais même au championnat du monde au Portugal.  Madagascar a tenu tête aux Russes pourtant champions du monde en titre et à Tahiti qui a disputé la finale contre le Portugal. »

Midi : Que faut-il faire pour retrouver cette forme que Madagascar avait au Portugal ?

 Y.R : »Travailler un peu plus en organisant des tournois pour trouver d’autres joueurs capables d’apporter un plus au groupe même si je pense sincèrement que l’ossature est déjà là. Mais il appartient au staff technique de voir comment on peut encore l’améliorer. »

Propos recueillis par Clément RABARY

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.