Afrobasket Men 2021-Éliminatoires : Les Ankoay éliminés de la course

Les Ankoay devront encore patienter pour goûter le haut niveau continental.

Pour les Ankoay de Madagascar, c’est la fin du rêve à une participation à la phase finale de l’Afrobasket Men 2021 au mois d’août à Kigali, Rwanda.

Fin de parcours. En encaissant sa quatrième défaite d’affilée aux éliminatoires de cette joute continentale, samedi soir, face à la République centrafricaine par 72 à 79, la bande à Rija a mis définitivement une croix à l’aventure. « L’adaptation au basket international a fait défaut à notre équipe car les exigences du haut-niveau ne sont pas les mêmes que pour notre championnat national. Lors du match contre les Centrafricains, nous avons eu beaucoup de pertes de balles, et malgré notre avance au score, l’adversaire a su profiter de nos précipitations pour reprendre le dessus », a souligné Tojo Hery Rasamoelina, coach de la sélection nationale.

Les Ankoay de Madagascar, absents de la scène continentale depuis août 2011, n’ont pas fait le poids face aux grosses pointures africaines. Ils ont subi quatre défaites en autant de sorties lors de la phase aller à Kigali (Rwanda) au mois de novembre puis à Monastir (Tunisie), ce week-end. En terre tunisienne, les poulains de Tojo Hery ont été dos au mur face aux champions d’Afrique en titre,vendredi en s’inclinant par 51 à 78. Samedi, l’espoir était de mise pour la sélection malgache comme quoi l’équipe pourrait venir à bout des centrafricains. Pourtant, les Malgaches ont démarré tambour battant la rencontre. Ils menaient au score au premier quart-temps par 20 à 15. À la pause, ce sont les Centrafricains qui ont pris les commandes de la rencontre par 40 à 31. Nos porte-fanions ont repris le relais à la fin du troisième quart-temps (59-54) avant de laisser filer la victoire. La République centrafricaine a finalement remporté le match sur le score de 79-72. La Tunisie, la République centrafricaine et la République démocratique du Congo sont toutes qualifiées pour la phase finale. La performance de Kiady Razanamahenina, meneur du GET Vosges qui a fait son come-back au sein de la sélection a été exemplaire. Il a marqué 29 points avec des statistiques d’un grand joueur de haut-niveau, 9 tirs marqués sur 21 dont 4 sur 10 à 3 pts, 7 sur 7 aux lancers-francs, 5 rebonds ainsi qu’un contre et une interception. La dernière rencontre d’hier, opposant les Ankoay aux Léopards de la RD Congo, n’a plus aucun enjeu. Les Jeux des îles de l’Océan Indien et l’Afrocan en 2023 sont les prochaines échéances internationales majeures qui attendent les Ankoay.

T.H

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire