Football – Orange Pro League : Le calendrier initial maintenu !

Le programme de Pro League se poursuit normalement, après que les clubs en déplacement aient pris leurs dispositions.

Zanakala est ainsi resté à Tana pour son match contre la CSDFC de samedi au Stadium Elgeco, à partir de 14h30. Une manière pour les Fianarois d’afficher leur détermination, car ils savent qu’une victoire leur permettrait de se mettre à l’abri de la relégation.

Quant à son adversaire du jour, il n’y aura pas d’alternative car ce sera vaincre ou mourir. La CNaPS Sport Disciples FC se trouve, en effet, à l’avant-dernière place et une victoire est devenue impérative pour sauver sa tête. Battre Zanakala est donc bien plus qu’une question de survie. « Ce sera difficile mais pas impossible », reconnaît l’entraîneur Mamisoa Razafindrakoto qui a choisi de rectifier le tir pour cette rencontre capitale, qui fera appel à sa jeune garde.

Dans la foulée, Rija Rasoanaivo et Mando feront office d’encadreurs pour les jeunes pousses de Disciples, qui vont très certainement retrouver cette confiance qui leur avait fait défaut avec, en filigrane, un complexe devant les anciens cadres de la CNaPS Sport.

Le match d’Ampasambazaha reste aussi au programme. Prudente, l’Uscafoot est partie dès dimanche à Fianarantsoa, en évitant ainsi le barrage érigé en raison de la Covid-19.  Un déplacement qui va aussi permettre à l’équipe de la Commune urbaine d’Antananarivo de se mettre à l’abri car il est difficile d’imaginer le 3FB refaire surface.

Le match phare de ce week-end aura lieu au Stadium Elgeco Plus, ce dimanche à 14h30. Le public aura droit à une bataille de prestige entre les deux premiers du classement de cette conférence Sud.

L’AS Adema aura en face d’elle une Ajesaia soucieuse de montrer qu’elle pouvait être la meilleure attaque de cette Orange Pro League. On aura donc à l’œil le jeune El Hadari, capable de battre de vitesse toute la ligne défensive d’en face. Et si ce n’est pas El Hadari, ce sera donc le vieux Yvan, dont les coups de rein surprennent toujours le portier adverse.

Mais attention car avec un Onja qui monte en puissance, l’Adema entend aussi marquer de son empreinte ce duel de titan. C’est juste un peu dommage que le nombre de spectateurs soit réduit à sa plus simple expression. Mais la santé passe avant tout…

Clément RABARY

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.