Football : Place maintenant aux Barea CHAN !

Le report des éliminatoires du Mondial 2022 au mois de septembre fait beaucoup d’heureux. A commencer par ceux qui doutaient que le nouvel entraîneur des Barea, Eric Rabesandratana, n’aura pas assez de temps pour trouver un groupe capable de satisfaire son pari qui est de gagner les deux matches contre le Bénin et la Tanzanie.

Avec plus de quatre mois en effet, le nouvel homme fort des Barea peut en effet trouver des jeunes joueurs mais surtout une cohésion au sein de ce qui serait forcément une nouvelle équipe car il ne serait plus question de ces Barea battus à plate couture par l’Ethiopie et surtout qui n’étaient pas capables de battre les modestes Nigériens à Toamasina.

Des incontournables anciens. Certes l’entraîneur de l’US Miami FC a parlé de faire un amalgame entre les anciens et les jeunes et il a raison de le dire peut-être en faisant référence à Morel, Mombris, Métanire et Rayan qui sont aux yeux de tous incontournables.

En attendant, il serait grand temps de réunir les meilleurs locaux évoluant au sein de la Pro League pour former les Barea CHAN. Cela permettrait à Rabesandratana de réduire son champ de détection et d’aller plus vite.

On gagnerait double dans la préparation de ces Barea CHAN avec déjà un certain automatisme entre ces joueurs sortis de Pro League.

Joueurs de talent. Jamais de mémoire, le football local n’a réuni autant de joueurs de talent. Il serait alors grand temps d’en tirer profit. Mieux encore et chemin faisant, on peut former une sélection des moins de 20 ans mais également une équipe des Barea CHAN.

Dans l’un comme dans l’autre cas, ces deux formations serviront de sparring-partner aux Barea seniors et qui sait, avec la fin de la pandémie, cela va aussi permettre à la FMF de renflouer sa caisse.

L’idéal serait d’organiser un grand match lors de l’inauguration du Stade Barea le 26 juin prochain avec à la clé les Barea contre l’une des équipes qualifiées pour les playoffs de cette Pro League.

Un groupe solide. C’est l’un des moyens pour peaufiner la préparation des Barea à défaut de pouvoir compter sur des équipes nationales étrangères.

Mais qu’on se le dise, il y a à boire et à manger avec ces jeunes locaux. On citera le gardien de Fosa Juniors, Fabrice, l’attaquant du Five FC, Vévé, ainsi que son milieu défensif François Bancé, les deux attaquants de la CNaPS Sports Disciples FC, Freddo et Hasina, le meneur de l’Ajesaia, El Hadari, le chasseur de but du Zanakala Parex, le grand défenseur de Tia Kitra Melin et le feu follet d’Ilakaka Pao.

Onja et le gardien Nina de l’Adema, Donga et Jean Yves de Fosa Juniors, Berajo et Naina du COSFA, Ando et Tony d’Elgeco Plus font partie des sélectionnables en puissance.

Un groupe solide qu’on confierait volontiers à un encadrement sur place mais le dernier mot appartient à Eric Rabesandratana qui est libre de choisir qui il veut.

Clément RABARY

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Un Commentaire - Ecrire un commentaire

  1. On ne veut pas comprendre que le niveau de notre championnat est équivalent au 4e division en Europe, c’est pour cela que pour l’instant une équipe locale ne peut pas aller loin dans une compétition ne serait-ce que continental.
    Juste une question, quels joueurs étaient dans l’axe central en Ethiopie et contre le Niger.
    Revoyez les matchs de la CAN et celui en Ethiopie, regardez bien les sorties de balles et vous comprendrez aisément pourquoi on ne peut pas jouer avec des locaux dans ce genre de compétition.
    Sinon invitez une équipe de 3e division européenne en milieu de tableau. Une équipe de 2e division quelquesoit son classement, ce n’est pas la peine.
    Du temps du grand saint Michel d’antan, on a invité une équipe 2e division Russe, on a pris 8-2. Pourtant la Russie n’est pas un grand championnat en Europe.
    J’espère fortement qu’on aille loin a la CHAN mais pour l’instant, je pense que c’est compliqué.
    Déjà si on a mis CAN et CHAN, c’est pour que les joueurs locaux puissent jouer des matchs internationaux à leur niveau car la CAN ils seront à la rue.

Poster un commentaire