Barea : « Je prendrai les meilleurs à leurs postes « , déclare Rabesandratana à Ivato

Les expatriés et tout le staff technique des Barea sont arrivés, hier matin, sur un vol d’Air France. Preuve, s’il en est, qu’ils ont tous l’estime de l’Etat malgache. Ils ont d’ailleurs eu droit au salon d’honneur. S’agissant d’une présélection, Éric Rabesandratana a appelé tout le monde pour, il l’a dit, pouvoir situer chaque joueur et surtout voir avec qui il pourrait s’entendre pour asseoir un plan de jeu.

« Cette sélection n’est pas figée mais bien évidemment je prendrai les meilleurs à leurs postes », avoue-t-il, avant d’ajouter que « pour ce premier contact, j’aurais aimé voir tout le monde à l’œuvre », confiait Éric Rabesandratana sur un ton déterminé qui valait un avertissement. Il s’est d’ailleurs entouré de grands techniciens pour cette nouvelle mission,  dont le Portugais Fabiano Costa en tant qu’assistant coach, qui a été aux commandes de la relève de la Juventus de Turin. Il y a aussi le préparateur physique José Dos Santos et le team manager Agnello Gomes.

C’est juste un peu dommage que l’effectif ne soit pas au grand complet, et que les circonstances ne permettaient pas d’avoir un match de préparation avec une autre Nation. Mais sur ce chapitre, il entend faire avec ce qu’il a sans pour autant délaisser cette perspective de faire appel à d’autres joueurs susceptibles d’apporter un plus au groupe. Pour tout dire, rien n’empêche les fans des Barea de rêver de voir un jour débarquer des noms connus tels Rémy Vitæ du Bayern, Coquelin Andrianirina du Villareal ou le Rennais Andy Pelmard ; mais pour l’instant on n’en est pas encore là car il n’a jamais voulu évoquer ce sujet. Il lui faut donc composer avec le lot qu’il a. C’est-à-dire sans les « Américains » Romain Métanire, qu’il avoue avoir rencontré à Paris, et Rayan Raveloson auxquels on ajoute les absents du vol d’hier,  notamment Dafé Ramanamahefa, Alexandre Ramalingom, William Gros, Thomas Fontaine et John Baggio qui compromettent quelque peu leurs chances d’être retenus dans la liste finale de septembre. Il reste le cas de Bolida évoqué à Ivato, et comme Rabesandratana ne veut écarter personne dans sa revue d’effectif, il l’attend, ne serait-ce que pour s’expliquer.

Clément RABARY

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire