Barea : Autre temps, autres mœurs !

Lors de la conférence de presse d’hier à l’hôtel Ibis, les Barea ont reconnu que tout a changé. Radicalement. Ne serait-ce que le logement, mais surtout la préparation de plus en plus professionnelle avec un encadrement qui fait le job.

C’est la déclaration de Bapasy, prêt à mouiller le maillot et à encadrer les jeunes joueurs qui débarquent. Une belle déclaration relayée par le gardien Melvin Adrien qui avoue, pour sa part, avoir tiré les leçons du passé et vit une nouvelle manière de faire. Il se sent de taille à affronter la concurrence à ce poste avec Nina Razakanirina et Mathyas Randriamamy.

Quant à Tsiry Tokinantenaina de l’Ajesaia, il se dit très honoré de cette marque de confiance de la part du coach Eric Rabesandratana, et il se sent très bien dans ce groupe qui l’aide à franchir un autre palier. À 26 ans, Tsiry rêve encore de trouver une place dans un club professionnel, même à La Réunion où il continue de recevoir des offres.

Sa comparaison à N’Golo Kanté va très certainement l’aider à trouver bientôt preneur tant il a un réel talent. Quand il disait hier qu’il est aussi à l’aise pour défendre que d’attaquer, on ne peut que le croire.

Il appartient à Eric Rabesandratana de l’aider à grandir pour espérer en faire un élément essentiel de l’entrejeu. Toutefois et avec des concurrents directs tels Rayan Raveloson, Marco Ilaimaharitra, Anicet, Ibrahim Amada, El Hadari, Bancé et Doddy, il sait que ce ne sera pas donné. Mais il avoue cependant être serein. Sacré Tsiry.

Propos recueillis par

Clément RABARY

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Un Commentaire - Ecrire un commentaire

  1. Salama .

    ba ampahafantatro ihany koa fa mba misy Malagasy mahay.

    Misaotra e!

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.