Euro 2020 : Les grands derrière…

Incroyable mais on a l’impression de voir le monde à l’envers durant cet Euro 2020 avec l’hécatombe des ténors. Enfin des supposés comme tels même si leur statut de grand tient toujours.

Des grands qui, comme dans une photo de groupe à la maternelle, doivent se tenir derrière. Loin derrière. Très loin derrière.

C’est le cas notamment de la France qui n’a connu pareille élimination avant les quarts qu’en 2010 et qui n’a pas, cette fois, su préserver ses deux buts d’avance grâce notamment à un doublé d’un Karim Benzema retrouvé et un missile de Paul Pogba qui est allé se loger à la lucarne des buts helvètes.

Mbappé à côté de la plaque. La faute surtout à une défense décimée par les blessures de deux défenseurs latéraux en l’occurrence Digne et Lucas Hernandez. Du coup Didier Deschamps était obligé d’improviser avec, dans un premier temps, une défense à trois avec Kimpembe, Varane et Clément Lenglet. Comme ce dernier était sur le premier but de la Suisse, Deschamps a dû changer de fusil d’épaule avec une inédite défense à quatre avec Rabiot sur le flanc gauche. Du jamais vu. Surtout que le milieu récupérateur de la Juventus ne se voit pas défendre alors qu’il est habitué à casser les lignes et offrir de bons ballons à ses attaquants.

Comme un malheur ne vient jamais seul, Ousmane Dembélé fut le premier à partir avec une vilaine blessure à la cuisse. Benzema céda sa place à Olivier Giroud et Griezman demanda à sortir pour faire entrer Marcus Thuram. Bref des tentatives restées vaines où Kylian Mbappé n’est point exempt de tout reproche avec ses six tirs non cadrés et surtout ce penalty raté qui a offert la victoire à la Suisse.

Mais la France n’était pas le seul grand à jouer de malchance. On notera en effet l’élimination des Pays Bas par la République Tchèque tout comme celle du Portugal pris au piège par des Belges qui ont vendu chèrement leur peau. Comme on attendait Romelu Lukaku et autre Eden Hazard, ce fut le petit frère de ce dernier, Thorgan Hazard, qui débloqua la situation en marquant d’un puissant tir des 25m.  Des Belges qui s’annoncent aujourd’hui comme des favoris en puissance avec un phénoménal Courtois dans les buts.

Mais ne jurons de rien car cette édition 2020 reportée en 2021, peut encore réserver des surprises.

Clément RABARY

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire