Pancrace-« Combat de défi » : Quinze duels explosifs à l’affiche

Lors de la conférence de presse du comité d’Analamanga de pancrace, hier à Antaninarenina.

Le gymnase de Besarety accueillera la troisième édition du « Grand combat de défi de pancrace et de submission ». Un tremplin pour la compétition internationale prévue dans quelques mois. 

Les grosses pointures seront exactes au rendez-vous de la troisième édition du grand combat de défi. Une première organisation post-pandémique pour le Comité d’Analamanga de pancrace qui se déroulera demain après-midi au gymnase couvert de Besarety. Pour cette occasion, quinze duels de classe A seront programmés avec la participation des combattants d’Analamanga, du Vakinankaratra, d’Atsinanana et du Boeny. Des combats explosifs sont en perspective. En tête d’affiche, Denis du Cosfa qui a encore une affaire à régler avec Jocelyn Rasolomampionona du CSLA, champion de l’Océan Indien chez les moins de 70 kg. Francky du comité Atsinanana et Birinod de celui du Vakinankaratra seront également présents sur scène. En effet, les champions nationaux seront tous attendus à l’instar de Romaric Rafalimanana, Valério Randrianasolo chez les moins de 65kg, et Rinoh Razafinjato chez les moins de 77 kg. Les combattants ne connaîtront leurs adversaires respectifs qu’à l’issue du pesage, aujourd’hui.

 « Nous organisons ce combat de défi chaque année dans l’objectif de préparer les combattants avant le championnat national. Cela sert également à détecter les combattants qui vont représenter Madagascar à l’extérieur. Le combat est réservé à la classe A qui regroupe les meilleurs combattants nationaux. Les absents ne pourront plus participer à tout éventuel combat international », a fait savoir le président Mely Razafindranaivo. Le président a précisé que le pancrace possède des règlements que les combattants doivent respecter et ceux-ci ne doivent pas être mélangés avec ceux des autres arts martiaux. « Le pancrace a commencé à trouver ses vraies valeurs à Madagascar. Nos représentants ont remporté des titres d’envergure internationale. Ils ont un bon potentiel et peuvent s’aligner aux athlètes de haut niveau. Nous devons défendre la discipline vis-à-vis de ces personnes insouciantes ». Par ailleurs, le comité d’Analamanga informe déjà les combattants de la classe B pour le prochain rendez-vous, le championnat régional, qui est prévu se dérouler à la fin du mois de novembre. 

Manjato Razafy 

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire