Tags: FIGN

Jusqu’ici, 20 détenus politiques composés majoritairement de militaires, incarcérés à Tsiafahy et à Antanimora pour les affaires BANI et FIGN sont encore en prison. Et ce, bien malgré les pressions de la Communauté internationale qui persiste et signe en réclamant la mise en œuvre intégrale de la Feuille de route préconisant notamment la libération des…