Tags: Société : Fram ;Grève; ANEFA; DREN Analamanga; Elidiot Randrianjafy

«Nous n’allons pas nous arrêter tant que nos revendications ne soient pas satisfaites à 100%», confie Elidiot Randrianjafy, Président de l’ANEFA, pendant le 2e jour de grève d’hier devant la DREN Analamanga. Ainsi, les maîtres-Fram d’Analamanga entendent passer à la vitesse supérieure à partir d’aujourd’hui, en procédant à ce qu’ils appellent une grève générale. «Tous…