Sérénité et inquiétude



Jacaranda

Marc Ravalomanana  est serein.  Il est entré par téléphone samedi pour remercier ses partisans en meeting au Magro Behoririka  et pour leur demander de rester vigilants et mobilisés pour faire élire Jean Louis Robinson au second tour de l’élection présidentielle. L’ancien président de la République exilé depuis 2009 en Afrique du Sud est confiant en la sagesse de la population qui ne répond pas aux multiples provocations. Fraudes car les 30 % sont devenus 21 %,  utilisation abusive des deniers publics et de matériel de l’Etat au premier tour.  Tentatives de  disqualification de Jean Louis Robinson.  Il a expliqué que le choix d’Eugène Mangalaza comme directeur de campagne est un témoignage de non- exclusion. Il a donné des consignes de vote pour la députation en faveur des candidats de la mouvance Ravalomanana et Zanak’i Dada.

Sérénité et inquiétude

           Les Evêques catholiques, en revanche, sont fiers et reconnaissants devant les efforts consentis  par beaucoup de militants pour résister aux épreuves et aux tentations de la vie quotidienne et de la foi.  Ils se félicitent de la tenue des élections mais ne cachent leur profonde inquiétude devant la situation. Assassinats et terrorisme dans le monde. A cause du pouvoir de l’argent, calomnies, exclusions tribalistes, achat des votes  chez nous durant la campagne de propagande. L’insécurité se développe. Le droit n’accompagne que les forts. Pour les Evêques, les valeurs malgaches dont le fihavanana ont été foulées aux pieds. On s’accroche au pouvoir, on se partage la patrie pour l’exploiter au maximum. Les Evêques demandent aux candidats aux élections d’agir autrement et de ne pas servir du peuple pour accéder à des postes. Les Evêques affirment qu’il existe une vraie reconstruction de la nation. il faut d’après eux, avoir l’audace de défendre et de respecter la vie et la vérité. « Donnons- nous la main pour bâtir l’avenir » concluent les 30 évêques qui ont participé pendant une semaine à la conférence au sommet de la hiérarchie catholique.

Le calme et la sérénité affichés en ce moment cachent mal les sentiments d’inquiétude et d’incertitude des uns et des autres en attendant les résultats définitifs du premier tour de l’élection présidentielle. La Cour Electorale Spéciale devrait les promulguer cette semaine.  Les électeurs sont impatients de connaître jusqu’où les décisions de la Cour ont apporté des changements aux résultats.       Jean Louis Robinson et Hery Rajaonarimampianina n’attendent que la confirmation pour  s’engager corps et âme dans  la bataille du second tour de scrutin jumelé avec les législatives ?  Un second tour qu’un candidat député assassiné chez lui ce week-end ne pourra pas faire.

 

Zo Rakotoseheno  

Share This Post