« Président de tous les Malgaches »



Jacaranda

Andry Rajoelina est redevenu simple citoyen depuis hier.  C’est un président de la Transition gagné par l’émotion qui a prononcé son dernier discours de Chef d’ Etat lors de la passation de pouvoir, symboliquement  représenté par la remise de la « clé de Madagascar »  au nouveau président de la République Hery Rajaonarimampianina.  La cérémonie s’est déroulée en présence des membres de la Haute Cour Constitutionnelle, de la Cour Electorale Spéciale et  des chefs d’institution et de membres du corps diplomatique dans une ambiance  folklorique au palais d’Iavoloha  bondé d’invités aux écharpes et macarons aux couleurs de la révolution orange.  Le nouveau président de la République est sorti en premier du palais pour regagner sa résidence de Tsimbazaza après un entretien à huis clos avec le président sortant. Ce dernier a effectué sa dernière revue de troupes avant de quitter le palais sous les ovations de ses partisans animés par la tristesse.

« Président de tous les Malgaches »

             La deuxième cérémonie, celle de l’investiture du président de la République a lieu au stade de Mahamasina aujourd’hui devant la nation.  Plusieurs chefs d’Etat étrangers dont Ikililou Dhoinine président de l’Union des Comores,  James Alix Michel  président des Seychelles,  Rajkeswur  Purriag  président de la République de Maurice,  Hifkepunye Pohamba président de la Namibie, assisteront  à la cérémonie. De nombreux Etats  ont envoyé des membres du gouvernement pour les représenter. Citons entres autres, la ministre française chargée de la Francophonie Yamina Benguigui, le vice-ministre parlementaire japonais Hirotaka Ishihara,  le ministre des Affaires étrangères Sud-Coréen  Yun Byung-Se, le ministre d’Etat  Burkinabé Yipènè Djibrill Bassolé, le ministre des Affaires étrangères sud-africain Marius Fransman. De même, les organisations internationales telles que l’ONU, Sadc, COI, OIF, Commission de l’Union africaine sont représentées. Cette présence massive de la communauté internationale n’est pas étonnante dans la mesure où elle a accompagné et appuyé matériellement et financièrement les élections et le processus de sortie de crise. Malgré les contestations par l’opposition des résultats définitifs du second tour de l’élection présidentielle, proclamés par la Cour Electorale Spéciale, la cérémonie d’investiture  du nouveau président de la République Hery Rajaonarimampianina, vainqueur officiel des élections, devrait se passer dans une  ambiance de liesse populaire sans précédent. Madagascar sort d’une période sombre de son histoire pour revenir à l’ordre constitutionnel. Le nouveau président de la République se veut être le président de tous les Malgaches. Il ambitionne de combattre la pauvreté et de sortir le pays de cette misère qu’il ne mérite pas.

Zo Rakotoseheno

Share This Post