Une majorité à acquérir



Jacaranda

La Cour Electorale Spéciale proclamera officiellement les résultats définitifs des élections législatives du 20 décembre, le vendredi 7 février prochain.  Les députés provisoirement élus à partir des résultats de la Ceni-T n’attendent que cette cérémonie pour agir avec plus d’assurance dans leur démarche politique. Ils recherchent depuis un bon moment, le parti ou le groupe dont sera issu le Premier ministre et qui constituera par conséquent le meilleur refuge pour l’avenir.  La partie est d’autant plus subtile que le président de la République Hery Rajaonarimampianina laisse planer le doute lorsqu’il déclare qu’il est le seul à décider.  Le Mapar d’Andry Rajoelina qui se présente comme le parti majoritaire à l’Assemblée avec sa cinquantaine de sièges, ne se sent plus très rassuré devant la crainte que son chef de file ne soit pas accepté comme Premier ministre.

Une majorité à acquérir

       Les diverses tractations des députés pour constituer une majorité à l’Assemblée n’ont  pas cessé depuis la proclamation des résultats provisoires.  Au départ et au regard de la loi, les députés Mapar  n’ont laissé transparaître aucun doute sur leur victoire. Le poste de Premier ministre était dans la poche.  Andry Rajoelina se voit déjà pousser à la tête du gouvernement. Tous les concurrents pressentis à ce poste au sein du Mapar se tournent vers la course au perchoir de l’Assemblée ou au sein du gouvernement pour ne pas lui porter ombrage.  Mais malgré cette assurance, les autres partis politiques se rapprochent. En fonction de leurs affinités, un groupe de partis pourrait voir le jour et enlever le beau rôle au Mapar.  Dans l’ambiance actuelle,  les députés indépendants sont très courtisés.  Ils ne sont qu’une trentaine, mais leur poids peut  changer la donne et faire basculer la majorité dans le camp politique de leur choix. Le président de la République ne sera pas contraint à prendre le Premier  ministre du Mapar.  D’autres noms de premier ministrables circulent pour cette raison. Fienena Richard du MMM de Hajo Andrianainarivelo,  le Dr Kolo Roger qui a misé avec détermination sur Hery Rajaonarimampianina  une fois que sa candidature à l’élection présidentielle a été rejetée et bien d’autres, sans oublier la légion de politiciens et de technocrates qui se projettent sur le poste de Premier ministre.  Toujours est-il que pour réussir l’application de son programme, le président de la République ne se laissera  pas imposer qui que ce soit. Il ne décidera que pour  l’homme qu’il faut à la place qu’il faut. Dans cette optique, il se donnera les moyens d’avoir une majorité qui lui sera entièrement acquise. Il ne serait donc pas étonnant  que pour rassembler les différentes forces qui lui sont favorables, le HVM s’érige en parti politique.

Zo Rakotoseheno

Share This Post