D’autres noms de PM



Jacaranda

Une large majorité à l’Assemblée nationale est en gestation. Un groupe de partis à l’Assemblée s’est mis ensemble pour  former légalement le « groupe de partis pour le soutien à Hery Rajaonarimampianina ». Compte tenu du nombre de députés qui ont rejoint cette nouvelle entité, celle-ci sera la première force politique  de l’Assemblée nationale.  Répondant parfaitement à l’article 54 de la Constitution, le président de la République n’aura plus d’hésitation pour nommer le Premier ministre que cette majorité sans ambiguïté lui présentera.  Il aura fallu néanmoins plus de deux mois pour trouver et appliquer cette formule de groupe de partis à l’Assemblée qui a permis d’éviter le viol des lois sur les partis et de suivre scrupuleusement  la Constitution.

D’autres noms de PM

            Le grand perdant dans l’histoire est forcément, le Mapar et la Plate-forme pour la majorité présidentielle (PMP). Le premier s’est senti renforcé par l’avis de la Haute Cour Constitutionnelle qui favorise la majorité relative pour présenter le Premier ministre. Ayant obtenu 49 sièges de députés aux législatives, le Mapar a fait pression pour l’acceptation de son candidat à la primature Haja Resampa sans se douter un instant que par rapport aux lois sur les partis et groupe de partis, il n’était pas conforme à l’article 54 de la Constitution. La deuxième, la PMP  s’est formée à partir de députés  voulant disputer au Mapar, la majorité permettant de présenter le Premier ministre.  On retrouve dans ce lot qui soutient le Dr Jules Etienne pour la primature, les députés de la mouvance Ravalomanana, du MMM et des indépendants. Or, comme les conditions stipulées par les lois sur les partis et le groupe de partis à l’Assemblée ne sont pas respectées pour sa création, la nomination du Premier  ministre n’a pas suivi au point de donner le sentiment  que le Président de la République n’arrivait pas à se fixer sur un nom de Premier ministre.  Rien désormais n’empêchera plus ce dernier de nommer le Premier ministre issu de la majorité parlementaire. L’existence de cette majorité étant enfin réelle et sans ambiguïté après la formation du groupe de partis pour le soutien de Hery Rajaonarimampianina. Cette étape terminée, la formation du gouvernement  ne saurait attendre. Plusieurs noms de Premier ministrables circulent depuis un bon moment. Aux plus anciens se sont ajoutés de nouveaux noms de personnalités tels que Monique Andréas Esoavelomandroso, Hussein Abdallah, Horace Gatien et bien d’autres moins connus.  Une variété de choix qui attend le Président de la République à son retour.

Zo Rakotoseheno

Share This Post