Compte à rebours



Jacaranda

L’annonce du nom du Premier ministre est le point de départ du processus de formation du premier gouvernement de la Quatrième République.

Compte à rebours

Le compte à rebours a commencé le vendredi 11 avril 2014 à 16h 30, date et heure de nomination du Premier ministre. Après 2 mois et demi de valse hésitation dans le choix du nouveau locataire de Mahazoarivo, les choses devraient aller plus vite pour la nomination des membres du gouvernement, quand bien même il n’y aurait pas de clé de répartition préalablement définie ou convenue, à part évidemment les ministères relevant des domaines réservés du Président de la République en l’occurrence la Défense et les Forces armées. L’ancien Grand Argentier – ceci n’expliquant pas forcément cela – ne cache pas non plus son intention d’intégrer dans son quota, certains départements clés ou régaliens comme celui des Finances et du Budget. Resteraient alors à répartir entre les alliés de la première heure et les ralliés de la dernière heure, une vingtaine de portefeuilles car le nombre de ministères ne sera pas en dessous d’une vingtaine ni au-dessus d’une trentaine tel que l’expert-comptable le prévoit. « De toute façon, tout le monde ne pourra pas être ministre », selon le Président pour qui « le gouvernement n’est pas la seule façon de concrétiser la réconciliation nationale ». Et ce, même si la constitution d’un gouvernement était plutôt un facteur de division et divorce, du moins de la part de ceux qui ont été oubliés. C’est ce qui risque d’ailleurs de se reproduire au lendemain de l’annonce des noms des ministres. Et/ou des vice-PM quoique le chef de l’Etat ne soit pas sûr qu’il y en aura dans le gouvernement Kolo Roger, même si l’homme …fort de « Hery Vaovao ho an’i Madagasikara » pourrait également renvoyer l’ascenseur à ceux qui l’ont activement soutenu. Il vient de le faire à l’endroit de Kolo Roger qui l’a choisi comme remplaçant dans la course à la magistrature suprême. Il pourrait aussi le faire pour les candidats battus au premier tour, qui avaient donné une consigne de vote en sa faveur au second tour. Ils font sans doute partie de ceux que le Président estime n’avoir pas besoin d’envoyer leurs C.V pour être connus et se faire connaître.

R. O

Share This Post