Qui peut le plus, veut le moins !



Jacaranda

Ils étaient 18 appelés pour 1 élu à la Primature. En fait, les 17 autres visaient le ciel pour atteindre les nuages. Ils ont mis la barre très haut pour atterrir plus bas en cas d’échec. Certains en étaient même à leur troisième essai.

Qui peut le plus, veut le moins !

Bon nombre si ce ne sont tous les candidats malheureux au palais de Mahazoarivo comptent être repêchés dans le gouvernement. C’est le « qui peut le plus, peut ou veut le moins » de la part de ces Premiers ministrables recalés qui ne désespèrent pas de devenir vice-PM ou à la limite ministres. Le même état d’esprit prévaut parmi la pléthore de prétendants à un portefeuille ministériel qui se bousculent au portillon du Colbert. Un casting pas comme les autres où l’on voit défiler aussi bien de grosses pointures que d’« anorexiques » de la politique. Toutes tendances confondues. A tel point qu’on se demande s’il y a encore des opposants puisque toute la classe politique, enfin presque, soutient le Président de la République et son Premier ministre. Au risque de rendre caduc le statut de l’opposition qui a été adopté sous la Transition, sauf revirement de ceux qui n’auront pas eu leur part du gâteau au sein du gouvernement. Les politiciens sont d’ailleurs coutumiers du fait. Tournant au gré du vent comme la girouette et retournant leur veste selon leurs intérêts. A moins qu’ils ne soient casés ailleurs car le « qui peut le plus, veut le moins » est aussi valable pour les ministrables. Lesquels pourraient se rabattre sur des postes de SG, de DG, de directeurs, de conseillers ou de chargés de mission. Autant de « seza » disponibles avec le nouveau gouvernement de Kolo Roger qui ne sera probablement pas formé dans les prochaines heures. Dans le cas contraire, les candidats pourraient croire qu’il y avait eu une liste préétablie, même s’il est vrai qu’il est matériellement impossible pour les deux chefs de l’Exécutif de dépouiller tous les C.V. Sans compter les demandes qui ont été déposées bien avant la nomination du Premier ministre qui ne pourra pas, fut-il un spécialiste en radiologie, passer tous les ministrables au …scanner.

R. O

Share This Post