Retour des aides

Des députés de l’Assemblée nationale concoctent à nouveau une motion de censure contre le gouvernement Kolo Roger. Près d’une centaine de signatures aurait déjà été recueillie. Mais le quorum des deux tiers requis ne serait pas encore atteint alors que la session tire à sa fin. Ces députés n’ont sans doute pas l’intention de déposer cette motion de censure sinon ils auraient tenu compte du délai nécessaire pour ce genre d’action. Les signataires ont tout simplement voulu faire pression. Ils sont en mal d’avantages, d’augmentation de salaires et de privilèges. Il faut s’attendre à de telles actions à chaque fois que des intérêts communs sont menacés. Les adversaires du régime ne peuvent que sauter sur l’occasion pour affaiblir le pouvoir.

Retour des aides

           Le Gouvernement n’a pas peur de la motion concoctée à l’Assemblée. Pour le Premier ministre Kolo Roger, un remaniement maintenant est encore trop tôt. Le Gouvernement n’est debout que depuis trois mois. Ses membres commencent à peine à appliquer leur plan d’action. Toujours est-il que tous les faits et gestes du gouvernement sont scrutés à la loupe. Les médias ne ratent aucune occasion pour l’attaquer surtout lorsque les décisions qu’il prend sont sujettes à critiques. Il en est ainsi envers ses membres soupçonnés d’avoir reçu des pots de vin mais qui sont maintenus en son sein sans explications convaincantes. Mais quoi qu’il en soit, on n’est plus en période de Transition mais en République, les règles du jeu ne sont plus les mêmes. Les dirigeants ont obtenu des électeurs un mandat de cinq ans pour sortir le pays de la crise politique, économique et sociale. Six mois à peine se sont écoulés depuis l’investiture du président Hery Rajaonarimampianina. Rien n’a encore vraiment changé dans la vie du plus grand nombre. La pauvreté n’a pas disparu. Le semestre passé a surtout été mis à profit pour reconquérir la confiance de la communauté internationale. La suspension des aides extérieures pendant la période de Transition a aggravé la pauvreté. Le retour des aides constitue en ce moment l’un des résultats les plus significatifs des nouveaux dirigeants. Le pays est de nouveau éligible auprès de l’AGOA. Des milliers d’emplois seront de nouveau offerts sur le marché du travail pour résorber le chômage. Madagascar est bel et bien en train de renaître de ses cendres. Le gouvernement devra cependant se montrer à la hauteur des attentes. La population a souffert depuis trop longtemps. Le gouvernement doit multiplier les résultats sur le terrain du développement et de la bonne gouvernance pour que les six prochains mois qui restent cette année soient vécus moins douloureusement.

Zo Rakotoseheno

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication