Double objectif

Jacaranda

Le championnat d’Afrique des moins de 18 ans qui débute ce week-end focalisera à coup sûr les actualités. L’enjeu est de taille puisque tous les grands d’Afrique sont là avec les Angolais, les Egyptiens, les Tunisiens, les Mozambicains, les Ivoiriens et les Maliens auxquels s’ajoutent Béninois, Gabonais et Ougandais.

Mais autant le dire, Madagascar ne part pas pour autant battu dans la mesure où la Grande Ile a préparé cette échéance depuis deux ans. C’est-à-dire au lendemain du dernier sommet africain des moins de 16 ans où Bila et ses camarades finissaient tout juste au pied du podium. Une quatrième place bien méritée qui a sans nul doute aiguisé l’appétit de Jean Michel Ramaroson à briguer un quatrième rendez-vous continental après celui de 2009, 2011 et 2013 avec le sommet féminin.

Double objectif

Car apparemment, nos garçons ont une chance de faire mieux qu’en 2011. Et lorsqu’on sait qu’au bout il y a la qualification pour les Mondiaux de Russie en 2015 pour les deux premiers, il y a de quoi mobiliser tout le monde. Et l’Etat malgache en premier car cela nécessite de gros moyens.

Sur ce chapitre en effet, la Fédération Malgache de basket ne peut pas miser sur les recettes des matches car devant cette crise qui perdure, on voit mal la population ou celle encore plus pauvre dans les rangs des sportifs, s’investir pour des prix d’entrée « internationaux ». Pour un meilleur soutien et donc un meilleur rendement, on se doit donc d’adopter un prix à la portée de toutes les bourses avec forcément au bout un gros manque à gagner.

L’Etat et les sponsors, heureusement que Telma est là, vont donc tout faire pour combler les trous car il y en aura forcément.

Outre en effet ce championnat d’Afrique U18, la FIBA Afrique a choisi de tenir son AG à Madagascar avec toutes les charges que cela entraîne. Et surtout les dépenses liées à la présence des sommités du basket-ball mondial dont le président de la FIBA Monde en chair et en os.

Certes on n’en sortira pas sans rien car, de fait, le président de la Fédération Malgache de basket, Jean Michel Ramoroson, a toutes les chances de se faire élire au sein du comité exécutif de la FIBA Afrique comme le veut la tradition voire par une simple règle de courtoisie.

Mais cela ne veut pas dire que cela va passer comme une lettre à la Poste. Au propre comme au figuré, il faut se battre. Ce qui est sûr c’est que Madagascar a dans sa ligne de mire un double objectif. Dans le gymnase comme en dehors.

Clément RABARY

Share This Post