A l’étranger et sur place

Le président de la République alterne déplacement à l’étranger et à l’intérieur du pays. Accompagné de plusieurs membres du gouvernement et de proches collaborateurs, il a été depuis vendredi à Mahajanga, d’abord pour rendre visite à l’abreuvoir de Maromiandra dans la Commune de Boanamary à Mahajanga II. L’intérêt de cette infrastructure moderne est de fournir de l’eau au cheptel bovin, en particulier des vaches laitières. L’effet attendu est le doublement de la production de lait de 3 000 à 6 000 litres par an. Le chef de l’Etat est venu pour encourager les initiatives de ce genre qui contribuent à augmenter la production, et à donner du travail aux jeunes. Il a aussi inauguré dans cette capitale de l’Ouest, le nouveau Centre de transfusion sanguine, lancé les travaux de curage et de nettoyage, une grande première dans une ville qui a négligé pendant longtemps l’hygiène, donné le coup d’envoi de la réhabilitation des rues et visité la foire économique que la ville abrite.

A l’étranger et sur place

       La ville de Mahajanga a été secouée, il y a encore quelques semaines, par des manifestations estudiantines suivies par du vandalisme sur des marchands de rue. Le calme n’est revenu qu’après des négociations ardues auprès de tous les concernés. Mahajanga est en cette période de l’année inondée de vacanciers. Les hôtels affichent un peu partout complet. La population sait que les manifestations et autres perturbations qui font fuir les touristes ne sont pas dans l’intérêt de la ville. La visite du président de la République a été bien accueillie. Il a rencontré les notables et les hauts responsables de Mahajanga pour s’enquérir de tous les problèmes. Son message est clair, la vigilance dans l’administration et une meilleure écoute de la population pour une vraie réconciliation nationale. Après les déplacements à l’extérieur qui ont remis en confiance la communauté internationale et les bailleurs de fonds sur la volonté du pays de tendre vers le développement, le président de la République a montré pendant le week-end qu’il encourage avec détermination les efforts déployés dans les régions pour résoudre les problèmes et améliorer la vie de la population. Son programme chargé alterne déplacements à l’extérieur et à l’intérieur. Ce mois de septembre ne lui sera pas de tout repos dans la mesure où une visite officielle en France l’attendrait, qui serait suivie, semble-t-il, d’un déplacement aux Etats-Unis pour l’AG des Nations unies. Sur place, après Mahajanga, d’autres régions souhaitent ardemment sa visite afin qu’il accomplisse ses promesses électorales.

Zo Rakotoseheno

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication