Par quel bout Commencer ?

Jacaranda

On dénonce dans les conversations du public l’opacité qui entoure le traitement du cas Marc Ravalomanana  et de son ancien garde du corps  Jean Marc koumba.  Leurs familles respectives ont été les premiers à se plaindre. Maintenant, c’est le public dans la diversité de ses composantes qui réclame de la transparence.  On déplore aussi  dans l’opinion la réconciliation nationale qui ne commence toujours pas. Les déclarations et les gesticulations dans ce sens pourtant se multiplient mais sans résultats concrets. Du sommet du pouvoir jusqu’au commun des mortels, le sujet est discuté comme la meilleure des solutions à prendre après cinq ans de transition. Mais par où commencer la réconciliation nationale et quand finira-t-elle ? La dispersion des réponses laisse comprendre que la réconciliation nationale est un objectif qui n’est pas évident  sinon les réconciliateurs ne tourneraient pas en rond et auraient su par quel bout commencer le processus.

Par quel  bout Commencer ?

             La volonté de le réaliser existe. Le Chef de l’Etat ne va plus par quatre chemins pour affirmer  sa détermination à déclencher  le processus même s’il faut faire des concessions judiciaires. Mais par quoi le président de la République souhaite-t-il commencer pour rassurer la population ? L’affaire Marc Ravalomanana semble s’enliser davantage plutôt que de se résoudre.  Les observateurs estiment que le procès en gestation à Antsiranana recherche plus des coupables que des innocents.  Le risque est d’envenimer davantage les rapports politiques et sociaux entre les différents protagonistes divisés sur la conduite à tenir face au cas de l’exilé d’Afrique du Sud. Les rapprochements seront d’autant plus difficiles et le fossé qui sépare sera plus large entre les uns et les autres. Le Chargé d’affaires de l’ambassade des Etats-Unis  ne cache pas une certaine inquiétude devant la situation en appelant à l’apaisement  et en rappelant sa position conforme à celle de la communauté internationale qui souhaite l’application intégrale de la feuille de route de sortie de crise et la réconciliation nationale.  Quoi qu’il en soit, dix mois sont passés pour la nouvelle république. Il est grand temps que le pouvoir avance vers les solutions qu’il préconise pour sortir le pays de la crise. La réconciliation en fait maintenant partie dans la mesure où le président de la République l’a prise en main.  Le public ne s’accommode pas de l’opacité qui entoure le traitement des dossiers chauds de l’actualité. Il réclame la transparence partout où cela est nécessaire dans un souci de bonne gouvernance. Mais par quoi la réconciliation politique commencera-t- elle concrètement ?  Attendre et voir.

Zo Rakotoseheno

Share This Post