Rapprochement politique

Jacaranda

Les émeutes  et la destruction par le feu  de la Sucoma, fleuron de l’économie  à Morondava, continuent de faire couler beaucoup d’encre.  Les pertes sont énormes et la facture est lourde dans la mesure où l’usine ne pourra reprendre ses activités que lorsqu’elle sera reconstruite. En attendant, beaucoup de ceux qui ont perdu leurs emplois n’auront pas de ressources.  En revanche, l’annonce de l’éligibilité de Madagascar  au sein de l’AGOA () est une bonne nouvelle qui renoue avec l’espoir de vaincre la crise économique qui sévit fortement. On ne compte pas les entreprises franches qui ont mis la clé sous la porte  suite au retrait de l’AGOA dû aux événements  de 2009.

Rapprochement politique

        Les relations avec les Etats-Unis offrent aujourd’hui de meilleures perspectives. Non seulement Madagascar est revenu à l’ordre constitutionnel  mais a élu à travers des élections démocratiques le président de la République et les députés de l’Assemblée nationale.  Le pays ne se trouve plus au ban de la communauté internationale. Il regagne progressivement une nouvelle confiance ouvrant la voie à une coopération mutuellement avantageuse avec d’autres nations partenaires.  Mais les financements extérieurs promis n’arrivent toujours qu’au compte-gouttes.  Onze mois après l’investiture du président de la République, les bailleurs de fonds donnent l’impression de multiplier les conditions pour ouvrir en grand le robinet des financements. Dernièrement,  ils attendraient du gouvernement le plan national de développement. Auparavant, le motif invoqué a été la nomination du Premier ministre, la mise en place du gouvernement, etc. Est-ce finalement une méfiance inavouée envers le gouvernement ? On ne le sait.  Quoi qu’il en soit, le pays a besoin de financements pour instaurer la stabilité. Il n’est pas à l’abri  de l’insécurité et de la déstabilisation à cause des divergences politiques qui continuent d’augmenter les incertitudes du lendemain.  Aux dernières nouvelles,  la réconciliation nationale tant espérée par le public pour sortir le pays de la crise sera poursuivie. Le FFKM projette l’organisation du sommet des anciens chefs d’Etat d’ici peu, sans doute avant la fin de l’année.  Le président de la République Hery Rajaonarimampianina  qui a dans son objectif  une vraie réconciliation nationale a rencontré hier Marc Ravalomanana.  Rien n’a filtré de leur entretien mais les spéculations vont déjà bon train pour avancer que l’ancien président de la République fêtera Noël en famille à Faravohitra.  Pour d’autres observateurs, la rencontre aurait aussi été mise à profit pour un rapprochement politique face à l’alliance formée récemment par l’ancien président de la Transition.  Une chose est sûre, la situation politique n’est pas aussi calme qu’on le croit. Son impact au niveau des députés risque de produire des surprises avant la clôture de la session ordinaire.

Zo Rakotoseheno

Share This Post