Mine radieuse

Jacaranda

Souvenir ! En 2008, les exportations des entreprises franches au titre du textile ont rapporté 324 millions de dollars. Depuis quelques jours, Madagascar figure de nouveau parmi les pays bénéficiaires de l’AGOA (Africa Growth Opportunity Act). Un retour en zone à marquer d’une pierre blanche dans les annales de l’histoire de notre pays qui a connu cinq années d’interruption aux conséquences désastreuses pour l’économie nationale. La période de transition a fait perdre un grand marché et   quelques trois cent mille emplois. Beaucoup de gens se sont retrouvés sans ressources à cause des fermetures d’entreprise en chaîne sur l’ensemble du pays.

Mine radieuse

         Le président de la République Hery Rajaonarimampianina, la mine radieuse, a marqué ce retour dans l’AGOA que l’on peut considérer   comme un nouveau départ, un début de relèvement de l’économie mise à genoux, en visitant l’entreprise « Mazava Sportswear » qui exporte ses produits aux Etats-Unis. Rappelons que l’AGOA est un programme du gouvernement américain qui donne des avantages commerciaux aux produits africains pénétrant son marché, en leur facilitant l’accès par un système de préférence douanière. Il n’est jamais trop tard pour bien faire, dit-on. Le gouvernement commence à ressentir qu’il a perdu du temps en chemin. Ses huit mois d’existence ont trop pesé lourdement dans la balance du discrédit plutôt que de la crédibilité. Son démarrage a été difficile faute de moyens. Les circonstances n’ont pas toujours été en sa faveur. Ses adversaires ne lui accordent pas de cadeau. Mais le gouvernement ne pourra pas tout le temps se contenter de faire la politique de l’autruche car la menace d’un changement ou d’un remaniement plane toujours sur sa tête comme une épée de Damoclès. C’est certainement pour faire montre d’efficacité en ces veilles de fêtes de fin d’année que les travaux publics dans la capitale entreront en action pour réhabiliter et construire des infrastructures essentielles. Au bout du compte, le public est en mal de résultats concrets et significatifs. Il en a assez des beaux discours politiques et démagogiques qui n’arrivent pas à résoudre ses difficultés. Le public est derrière tous les efforts en faveur de la réconciliation nationale, et considère celle conduite par le FFKM comme la plus sérieuse. Dans ce cadre, la rencontre entre Hery Rajaonarimampianina et Marc Ravalomanana est perçue comme un grand pas en avant. Elle témoigne la volonté du président de la République d’écouter le peuple. Il n’est pas impossible après cette entrevue que l’ancien exilé d’Afrique du Sud et les cinq autres incarcérés à Diégo-Suarez dans l’affaire, passent Noël en famille, chez eux.

Zo Rakotoseheno

Share This Post